EDITORIAL

Solidarité

Les Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs et Sœurs Blanches), leurs parents, amis et bienfaiteurs, sont des hommes et des femmes capables de solidarité avec ceux et celles au milieu desquels ils vivent. Le 8 décembre dernier, alors que les 19 martyrs d’Algérie étaient béatifiés dont quatre Pères Blancs, nous ne pouvions pas ne pas penser aux musulmans(es) qui ont été tués(es)par fidélité à leur conscience. C’est le dialogue de la solidarité dans la fidélité aux valeurs profondément humaines et religieuses. 

Aujourd’hui, nous sommes solidaires du cri qui monte du peuple soudanais et du peuple algérien réclamant une réelle démocratie pour le bien-être de tous. La jeunesse dans les rues demande un changement de culture politique et que le système soit complètement renouvelé. En Algérie où nous avons été fondés il y a 150 ans, travaillent actuellement 15 Soeurs Blanches et 17 Pères Blancs. Parmi eux, il y a le Père Claude Venne, confrère canadien, dont vous trouverez le témoignage dans ce numéro de la Lettre aux Amis. Quatre Sœurs Blanches et 13 Pères Blancs sont également présents dans le pays voisin, la Tunisie. Ces deux pays ont une population à très forte majorité musulmane. 

59 Pères Blancs et 11 Sœurs Blanches sont également présents en République démocratique du Congo. Là-bas aussi, nous entendons le cri du peuple qui souhaite que s’établisse une véritable paix civile. Il en est de même pour le Nigeria où 14 Pères Blancs travaillent, proches de ceux qui appellent de tout leur cœur une paix sociale
durable et l’acceptation des différences ethniques et régionales. 
 
Nous sommes solidaires du cri des victimes des inondations meurtrières et dévastatrices au Mozambique et au Malawi. Au Mozambique, 13 Pères Blancs travaillent dans trois diocèses touchés par ces intempéries. Le projet n o 55 de ce numéro fait appel à votre aide pour eux. Au Malawi, 26 Pères Blancs et cinq Sœurs Blanches sont dans quatre diocèses.
 
Comment est-ce que je vis un dialogue de solidarité avec mes frères et sœurs humains au niveau des valeurs communes tout en respectant les différences particulières?
 
Pères et Sœurs, en Afrique ou ailleurs, prient cette belle hymne qu’on trouve dans le bréviaire :
 
« Puisque Dieu nous a choisis comme peuple de sa paix, comment voir un ennemi dans quelque homme désormais pour lequel Jésus est mort? »
 

Gilles Barrette, M.Afr.