Malawi


L’APPEL À LA SOLIDARITÉ DE L’ÉPISCOPAT APRÈS LES DÉGÂTS DU CYCLONE FREDDY


Les évêques du Malawi/Facebook The Episcopal Conference of Malawi

Dans un communiqué publié mardi 14 mars, la conférence épiscopale du Malawi a appelé les catholiques malawiens et les personnes de bonne volonté à se mobiliser pour venir en aide matériellement aux sinistrés du cyclone Freddy. Un bilan provisoire des dégâts de ce cyclone fait état d’une centaine de morts et de dizaines de milliers de déplacés, hébergées en urgence dans des écoles ou des églises.

La Conférence épiscopale du Malawi « exhorte tous les catholiques, et les personnes de bonne volonté, à se tenir aux côtés des victimes de ce cyclone dévastateur et à commencer immédiatement à donner tout ce qu’ils peuvent, en argent et en nature, pour aider les victimes qui ont été touchées et souffrent des effets du cyclone », dans un communiqué publié mardi 14 mars.

Cet appel à la solidarité agissante de tous, fait suite au drame que vit le Malawi, frappé par la violence exceptionnelle du cyclone Freddy qui a fait « 190 morts, 584 blessés et 37 disparus » en deux jours, selon un bilan provisoire publié par le Bureau national de gestion des catastrophes. Un bilan qui pourrait s’alourdir davantage alors que les opérations de secours continuent.

Après un second passage pendant le week-end au Mozambique, tuant au moins 10 personnes, ce cyclone s’est en effet dirigé tôt lundi 13 mars vers le sud du Malawi voisin, avec des rafales à 200 km/h, selon les météorologues. L’état de catastrophe a été déclaré dans la région de Blantyre, capitale économique et épicentre des intempéries qui ont provoqué des inondations et d’importantes coulées de boue. Elles ont emporté des maisons et enseveli des habitants. Près de 59 000 personnes ont été touchées dans le pays et près de 20 000 déplacées, hébergées en urgence dans des écoles ou des églises.

« Un grand choc et une grande tristesse »

La Conférence épiscopale du Malawi qui « a appris avec un grand choc et une grande tristesse les effets dévastateurs du cyclone Freddy », félicite le président Lazarus Chakwera d’avoir déclaré les districts touchés en état de catastrophe.

Elle « se joint aux Malawiens pour prier pour les familles qui ont été directement ou indirectement touchées par ce cyclone », de même qu’au gouvernement et à toutes les autres parties prenantes pour « appeler toutes les personnes, en particulier celles qui se trouvent dans des zones inondables et sujettes aux catastrophes, à se rendre dans des lieux plus sûrs ».

L’épiscopat exhorte en outre les populations à la vigilance et à tenir compte de tous les avertissements et instructions officiels émanant des experts en météorologie et en climatologie.

Cadecom

Pour organiser sa solidarité, la Conférence des évêques du Malawi a créé la Commission catholique pour le développement (Cadecom). Aux niveaux national et diocésain, c’est cette commission qui a été désignée pour diriger et coordonner l’opération de distribution efficace des dons aux victimes.

Dans ce sens, les évêques demandent que tous les dons faits au nom de l’Église catholique soient effectués par l’intermédiaire de structures ecclésiastiques reconnues telles que les petites communautés chrétiennes, les églises périphériques, les paroisses et les bureaux administratifs diocésains.

Guy Aimé Eblotié

Source : africa.la-croix

Retour à la liste des nouvelles