SUD SOUDAN


Accès gratuit à l'enseignement secondaire :
les portes du Séminaire ouvertes à tous
les enfants de la communauté locale

Tombura Yambio (Agenzia Fides) - Le diocèse catholique de Tombura-Yambio a ouvert au public les portes du Grand Séminaire de Saint Joseph. Dans une note envoyée à l'Agence Fides, l' Évêque Eduardo Hijboro Kussala rapporte que le séminaire commencera à accueillir également des garçons et des filles, des étudiants qui ne sont pas nécessairement séminaristes et qui n'aspirent pas à le devenir. L'objectif est d'offrir aux enfants de la communauté locale un accès à l'enseignement secondaire.

"Le Grand Séminaire St. Joseph est situé dans un endroit très éloigné où les infrastructures de base font encore défaut. Il n'y a pas d'écoles secondaires dans la région et les parents doivent généralement emmener leurs enfants dans la ville de Yambio et dans d'autres endroits", a expliqué l'évêque Hijboro.

"Lorsque j'étais un jeune prêtre en République centrafricaine entre 1995 et 2001, raconte le prélat, mon Évêque de l'époque m'a permis d'accueillir des enfants qui n'étaient pas nécessairement des séminaristes, garçons et filles, pour qu'ils étudient dans notre séminaire. Ces étudiants font aujourd'hui un travail formidable dans leurs communautés".

"J'ouvre les portes de notre séminaire pour que tous les jeunes en âge de scolarité secondaire puissent étudier avec nos séminaristes. Ils suivront les règles, les règlements et les exigences déjà en place. Je crois fermement que c'est l'un des meilleurs dons que le diocèse puisse offrir à cette communauté isolée où se trouve le séminaire. Les parents ne devront plus emmener leurs enfants loin de chez eux pour leur offrir un enseignement secondaire. Jusqu'à présent en effet, - conclut l'évêque - de nombreuses familles ont été obligées de louer des maisons pour que leurs enfants étudient à l'extérieur ou de les faire vivre chez des proches, pénalisant les ressources économiques déjà précaires, sans compter les risques de laisser les enfants seuls dans la ville, vulnérables aux prédateurs qui abusent d'eux."

Source : 

Retour à la liste des nouvelles