NIGERIA

 

Démentie la destruction de l'église
de la Sainte Famille de Kikwari

Abuja (Agence Fides) – « En ce moment de fortes tensions ethniques et religieuses, il peut arriver que des personnes diffusent de fausses nouvelles pour accroître ultérieurement les tensions » indique à l'Agence Fides le Père Patrick Tor Alumuku, Directeur des Communications sociales de l'Archidiocèse d'Abuja et de la Catholic Television of Nigeria, commentant la nouvelle, ensuite démentie, de l'attaque et de la destruction de l'église de la Sainte Famille du village de Kikwari, sise dans la zone de gouvernement local de Kajuru, dans l'Etat de Kaduna, au nord du Nigeria (voir Fides 22/02/2021).

La nouvelle, diffusée par le Commissaire d'Etat chargé de la sécurité et les affaires intérieures de l'Etat de Kaduna, Samuel Aruwan, et reprise par la presse nigériane a ensuite été démentie par le Père Bivang Thaddeus, prêtre responsable de la zone pastorale Saint Michel, dont dépend l'église de la Sainte Famille.

« Les informations en question sont fausses. L'attaque n'a jamais eu lieu. Rien n'est vrai ». Le Père Bivang Thaddeus précise par ailleurs que le 6 février, a effectivement eu lieu une attaque qui a coûté la vie à au moins 19 personnes dans les villages de Kujeni et de Kutemeshi situés respectivement dans les zones de gouvernement local de Kajuru et de Birnin Gwari dans ce même Etat de Kaduna. Diverses personnes de deux villages proches du village de Kikwari ont été tuées et d'autres blessées.

« La population de Kikwari est désormais dispersée et se trouve en conditions précaires, à la recherche continuelle d'un endroit où passer la nuit et de nourriture pour survivre jour après jour » affirme le prêtre, ajoutant que certains des évacués tentent actuellement de trouver refuge à Ungwan Barkonu, danas la zone de gouvernement local de Kajuru, toujours dans l'Etat de Kaduna.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles