COTE-D’IVOIRE


La célébration de la I° Journée internationale
de la fraternité humaine, une occasion pour promouvoir
l'idéal de paix et de coexistence

Abidjan (Agence Fides) - A l’occasion de la première édition de « la journée internationale de la fraternité humaine », le 4 février, le groupe de travail pour la paix en Afrique avec à sa tête le Père Eric Norbert Abekan, Curé de la Paroisse de la Sainte Famille de la Riviera 2 dans l’Archidiocèse d’Abidjan a organisé sous le parrainage du Nonce Apostolique en Côte-d’Ivoire, S.Exc.Mgr Paolo Borgia, et du Cheick Aïma Mamadou Traoré, président du Conseil Supérieur des Imams de Côte d’Ivoire, vendredi 5 février au CERAP, le centre de recherches et d’actions pour la paix,  une soirée de réflexion et d’échanges sur la déclaration d’Abu Dhabi.

«Depuis quelques années dans notre pays, le tissu social a été très effiloché et détruit et pour moi l’occasion était bonne de saisir justement cette première édition de la journée de la fraternité humaine pour essayer à notre niveau de revivre ce chemin que notre Saint-Père, le Pape François et le grand Imam  ont tracé pour l’humanité »  donne-t-il comme les raisons qui ont motivé l’organisation de cette activité qui a enregistré des conférenciers de toutes croyances confondues pour aider la population Ivoirienne à prendre conscience que« nous pouvons reconnaître que notre monde est vraiment une maison commune et que chacun d’entre nous, nous sommes appelés à vivre cette ouverture ; Ouverture à Dieu, ouverture à l’autre, ouverture à l’environnement» confie le Père Abekan.

Lors de cette rencontre de réflexion et d’échanges sur le « document sur la fraternité humaine pour la paix et la coexistence commune », plusieurs thèmes ont été développés, entres autres : la fraternité humaine en question… ; comment ouvrir larges les horizons de la fraternité humaine ? les doctrines religieuses sont-elles condamnées à s’opposer ? également un thème relatif à la place de la femme dans le processus de paix à savoir : femmes, créatrices de la fraternité humaine. Et la communication conclusive sur quel espoir avec le document sur la fraternité humaine animée par S.Exc. Mgr Borgia, Nonce apostolique en Côte-’Ivoire qui, pour sa part d’indiquer que le pays regorgeant de très grandes potentialités, il faut utiliser cela pour le bien commun.

L’Imam Konaté Binaté Ibrourahima, Imam principal de la communauté musulmane de Dokui (quartier de la ville d’Abidjan), représentant le Cheick Aïma Mamadou Traoré, président du Conseil Supérieur des Imams de Côte-d’Ivoire de situer son intérêt à cette table-rondes à deux niveaux : « dans un premier temps, l’intérêt est qu’il y a déjà un pont entre la communauté chrétienne et la communauté musulmane et dans un second temps, il s’agit de la fraternité humaine et en islam, la fraternité est un socle, une ouverture vers toutes les communautés ».

Le Frère Paul Kokouvi Zikpi est intervenu sur le sous-thème : « Fais de moi un instrument de ta paix : une prière pour la fraternité humaine ? ». L’enseignant -chercheur en théologie morale à l’Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan, d’affirmer, qu’il faut prier pour demander à Dieu la paix. Car dit-il « par ce que la paix est une valeur hautement spirituelle, elle est un don de Dieu désignant l’harmonie totale en soi-même et avec les autres ».

La soixante-quinzième session de l’Assemblée générale des Nations Unies du 15 décembre 2020 a déclaré la date de l’anniversaire de la signature du document sur la Fraternité Humaine, 04 février, « Journée Internationale de la Fraternité Humaine ».

Cette décision de l’ONU est consécutive de la co-signature, à Abu Dabi, le 4 février 2019, par le Pape François et le grand imam d’Al-Azhar du Caire Ahmed Al Tayeb d’un « document sur la fraternité humaine pour la paix et la coexistence commune ». Au-delà des simples relations entre le christianisme et l’islam, ce document historique est un appel à la paix, à la tolérance entre les hommes et au rejet de toute forme d’extrémisme et de violence.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles