KENYA

Lancement d’une campagne anticorruption de six mois de la part de la Conférence épiscopale

Nairobi (Agence Fides) – « La corruption est une putréfaction du cœur ». Les Evêques du Kenya n’y vont pas de main morte pour lancer leur campagne de lutte contre la corruption qui durera six mois.

Dans le cadre de la lutte à la corruption, la Conférence épiscopale du Kenya (KCCB) a décidé d’interdire les donations en liquide et de n’accepter que celles effectuées électroniquement de manière à pouvoir tracer les donateurs et éviter toute compromission avec des sommes de provenance douteuse.

Présentée début octobre au Sanctuaire national de Subukia, la campagne intitulée « Brisons les chaines de la corruption » est centrée sur une activité éducative et sur la prière. Pour l’occasion, a été rédigée une prière qui indique : « Père qui es aux cieux, pourvois toujours à toutes Tes créatures afin qu’elles puissent vivre comme Tu l’as toujours voulu. Tu as béni notre pays, le Kenya, au travers d’immenses ressources, humaines et naturelles, à utiliser pour l’honneur, la gloire et le bien-être de tout kenyan.

Nous sommes profondément attristés par l’usage incorrect de Tes dons et de Tes bénédictions qui est fait au travers de la corruption à la suite duquel de nombreux membres de notre peuple sont affamés, malades, sans abri et évacués, ignorants et sans défense. Père, Toi seul peux nous guérir de cette maladie qui conduit à la mort.

Humblement, nous Te prions : touche nos vies et celles de nos responsables afin que nous puissions comprendre que la corruption est un mal et nous engager à travailler durement pour l’éliminer. A chaque citoyen qui a acquis quelque chose au travers de moyens corrompus, Seigneur, donne l’esprit de courage permettant de restituer le bien mal acquis et de revenir à Toi.
Fais que des responsables craignant Dieu prennent soin de nous et nous conduisent sur le chemin de la paix, de la justice, de la prospérité, du progrès et surtout de l’amour ».

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles