Togo

Le Père Luigi Maccalli, missionnaire authentique et héros de la foi

Kara (Agence Fides) – « Il n’y a pas d’activité missionnaire sans le sacrifice du don ultime de soi. En effet, un missionnaire qui n’est pas capable du sacrifice ultime de sa vie, du don gratuit de sa vie pour la cause fondamentale de l’évangile n’est pas digne de porter le titre de missionnaire ». Le Père Maccalli, de la Société des Missions africaines, enlevé au Niger le 17 septembre 2018, et nombre d’autres missionnaires de par le monde sont le principe même de l’activité missionnaire. C’est de la sorte que le Père Donald Zagore, confrère du Père Maccalli, voit et vit l’esprit missionnaire, en faisant mémoire de l’enlèvement du Père Maccalli, qui se trouve depuis un an entre les mains de ses ravisseurs.

« Quand un missionnaire est capable de donner sa vie, et même de mourir comme un soldat, sur le champ de bataille pour que la bonne nouvelle de l’Evangile triomphe, il devient un héros de la foi et de la mission. Luigi Maccalli est héros de la mission » poursuit le Père Zagore.

« Ces expériences fortes de la mission, comme celle que vit actuellement le Père Luigi Maccali, loin de créer de la peur et de la crainte, doit ouvrir d’avantage l’esprit des jeunes générations a la vérité fondamentale de l’engagement missionnaire. Aujourd’hui malheureusement, la dynamique du sacrifice qui nourrit fondamentalement l’activité missionnaire est de plus en plus reléguée au second plan. Beaucoup se trompent de vocation. Beaucoup ne sont missionnaires que par le nom, mais dans le concret du quotidien n’ont rien de missionnaire, parce que toujours enfermés dans des conforts ou devenus pensionnaires des aéroports. On n’embrasse pas la vie missionnaire pour chercher des honneurs, le pouvoir, la gloire, et surtout pour devenir des voyageurs ambulants. La vie missionnaire est faite pour témoigner de l’Evangile et surtout du Christ mort et ressuscité pour le salut de la multitude même au péril de la vie. Le sacrifice actuel du P. Luigi Maccali est un sacrifice digne d’un missionnaire authentique. Notre engagement est de continuer à prier pour que sa foi ne défaille pas et qu’il devienne aux mains de ses ravisseurs l’instrument de leurs conversions et de leurs repentances. Il ne faut jamais l’oublier, Dieu écrit toujours droit sur des lignes courbes » conclut-il.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles