Burkina Faso

Les chrétiens du Burkina Faso de nouveau pris pour cible

Quatre laïcs ont été abattus dans un village du Nord du pays et d'autres d'un village voisin intimidés par des terroristes. Nous avons recueilli le témoignage de l'évêque de Kaya

Le Burkina Faso de nouveau frappé par le terrorisme. Quatre laïcs catholiques ont été tués à Bani, village de la province de Bam, dans le nord du pays. Selon les témoins, après avoir contraint les habitants à se retirer dans leurs habitations, les terroristes sont passés de maison en maison pour identifier les personnes selon leur appartenance religieuse, tuant quatre personnes arborant une croix.

Le lendemain, les djihadistes se sont rendus dans un village voisin pour y menacer les habitants. « Selon les témoignages recueillis, ils n’ont pas fait des victimes mais ils ont laissé un message selon lequel ils ne veulent pas voir les forces de défense et de sécurité (FDS), les représentants du gouvernement et ils ont intimé l’ordre aux chrétiens qui s’y trouvent de se convertir au risque d’être exécutés à leur prochain passage » rapporte le père Victor Ouedraogo, directeur du centre pour les communications sociales du diocèse de Bourzanga à l'agence Fides.

Au Burkina, l’unité et la foi d’un peuple menacés par la violence
En moins de deux mois, au moins douze chrétiens burkinabè ont été tués par les terroristes, dans le Nord du pays, où la situation sécuritaire est de plus en plus précaire. Malgré la présence de l'armée autour de certains villages, le mode opératoire des terroristes, mobiles et rapides semble pour l'instant incontrôlable.

Mgr Théophile Naré, l'évêque de Kaya, dans le Nord du Burkina nous confie ses inquiétudes et fait part malgré tout de ses espérances après cet énième assassinat

Entretien réalisé par Delphine Allaire-Cité du Vatican

Source : vaticannews.va

Retour à la liste des nouvelles