Gabon

 

LE DIOCÈSE D’OYEM ABRITE LES QUATRIÈMES
JOURNÉES NATIONALES DES JEUNES

Logo des Journées nationales de la jeunesse du Gabon - Oyem 2022
Logo des Journées nationales de la jeunesse du Gabon - Oyem 2022 

La quatrième édition des journées nationales des jeunes du Gabon se tient du 25 au 31 juillet dans le diocèse d’Oyem. Environ 1000 jeunes sont réunis pour ces journées d’échange, de partage et de prière, autour du thème: «lève-toi, car je t’établis témoin des choses que tu as vues!» (Ac 26,16).

Stanislas Kambashi,SJ – Cité du Vatican

Après Franceville, c’est le tour du diocèse d’Oyem d’accueillir les journées nationales des jeunes du Gabon. D’après l’abbé Michael Oyono Moussavou, coordinateur national des jeunes au sein de la Conférence Épiscopale du Gabon, cette quatrième édition réuni les jeunes prévenants des neuf diocèses et provinces du pays.

Etre sel de la terre et lumière du monde

Donner aux jeunes des outils éthiques et évangéliques leur permettant d’être témoins oculaires et auditifs de ce qu’ils auront vécu, est l’objectif principal de ces journées, basées sur le partage, les échanges et la prière autour du thème choisi.

Dans un monde en perte et en quête de repères, il s’agit de donner aux jeunes la possibilité de s’exprimer, de prendre conscience «qu’ils sont sel de la terre et lumière du monde pour les autres jeunes», a déclaré l’abbé Oyono, qui encourage les jeunes à «témoigner véritablement de leur identité chrétienne». Pour le coordinateur national des jeunes de la Conférence Épiscopale gabonaise, «l’Afrique n’est pas seulement le poumon vert mais aussi est le poumon spirituel de l’humanité». Nous voulons un éveil spirituel des jeunes qui puissent éclairer les autres, a ajouté le prêtre gabonais.

A ces quatrièmes journées de la jeunesse prennent  notamment part le nonce apostolique au Congo et au Gabon, Mgr Javier Herrera Corona; l'évêque nommé de Franceville, Mgr Ephrem Ndjoni et tous les évêques du Gabon; ainsi que l’archevêque de Bangui, en République Centrafricaine, le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, qui a présidé à la messe d’ouverture.

Les trois premières éditions ont eu lieu respectivement à Port Gentil, à Libreville et à Franceville. La prochaine se tiendra dans le diocèse de Mouila.

Source :  vaticannews

Return to the list of news