EGYPTE


 Les chefs religieux rendent hommage à la "révolution du 30 juin"
qui a porté le président al Sisi au pouvoir

Le Caire (Agence Fides) - À l'occasion du neuvième anniversaire de la soi-disant " Révolution du 30 juin ", qui a conduit en 2013 à la déposition du gouvernement égyptien dirigé par les Frères musulmans, les plus hauts représentants des Églises présentes en Égypte ont confirmé dans des messages et des discours publics leur évaluation positive de cet événement controversé de l'histoire nationale récente, et du tournant produit après ce passage traumatique dans la direction politique du grand pays nord-africain.
Lors de la traditionnelle réunion hebdomadaire de catéchèse, organisée le mercredi 29 juin dans la cathédrale copte orthodoxe d'Alexandrie, le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II a déclaré que la révolution du 30 juin avait sauvé l'Égypte du chaos et des ténèbres qui avaient enveloppé le pays l'année précédente. Le Pape Tawadros, rappelant le 9e anniversaire de la soi-disant "révolution", a adressé ses félicitations au président al Sisi, au gouvernement, aux forces armées et à tout le peuple égyptien, remerciant Dieu pour toutes les bénédictions accordées par le Tout-Puissant sur la terre d'Égypte. "Nous savons que notre pays est béni, car il a été visité par Jésus et a accueilli la Sainte Famille", a ajouté le Patriarche copte orthodoxe, implorant que la protection divine continue de maintenir les 105 millions d'Égyptiens dans la paix et la prospérité.
Le Patriarche copte catholique Ibrahim Isaac Sidrak, également en sa qualité de président du Conseil des Patriarches et des Évêques catholiques d'Égypte, a envoyé un télégramme de félicitations au président Abdel Fattah al Sisi pour marquer le 9e anniversaire de la "révolution" de juin. "Au nom du Conseil des Patriarches et des Évêques catholiques d'Égypte, et de tous les organismes et institutions catholiques, ainsi qu'en mon nom propre", écrit le Patriarche Sidrak dans son message, "nous félicitons Son Excellence le président de la République, Abdel Fattah al Sisi, à l'occasion du 9e anniversaire de la révolution du 30 juin". L'Église catholique en Égypte, poursuit le télégramme envoyé par le patriarche copte catholique, confirme son attachement et son soutien aux autorités de l'État, sous la direction du président Abdel Fattah al Sisi, et prie pour que Dieu tout-puissant les guide dans la poursuite du bien de notre peuple bien-aimé.
Le 30 juin 2013, environ un an après les élections démocratiques qui avaient vu l'affirmation électorale des Frères musulmans et avaient conduit à l'élection de leur chef Mohamed Morsi à la présidence de la République arabe d'Égypte, des millions d'Égyptiens (plus d'une vingtaine, selon les estimations créditées à l'époque par les médias internationaux) sont descendus dans la rue pour protester contre le gouvernement et obtenir des élections anticipées. À ce moment-là, les forces armées, dirigées par le général Abdel Fattah al Sisi (qui était également ministre de la défense), ont donné aux forces politiques un ultimatum de 48 heures pour sortir de l'impasse qui paralyse le pays depuis des semaines, et ont répondu aux protestations des manifestants. Le 3 juillet, l'armée a destitué le président Morsi, qui a été soumis à des mesures restrictives de liberté ainsi que ses collaborateurs et d'autres membres du gouvernement. Le 4 juillet, le juge Adli Mansur a été nommé président par intérim. Abdel Fattah al Sisi, après avoir démissionné de son poste militaire, s'est présenté aux élections présidentielles suivantes, les 24 et 25 mai 2014, et a été élu président de la République arabe d'Égypte avec 96,91 % des voix.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles