Côte d’Ivoire


Mgr Alexis Touably Youlo élu président
de l’épiscopat ouest-africain


Mgr Alexis TOUABLI YOULO porte-parole du Forum des confessions religieuses de Côte d'Ivoire. Crédit: CECCI

Mgr Alexis Touably Youlo, évêque du diocèse d’Agboville en Côte d’Ivoire a été élu jeudi 5 mai, président des Conférences épiscopales réunies d’Afrique de l’ouest (Cerao-Recowa). L’institution sous-régionale est jusqu’au 9 mai, en Assemblée générale à Abuja, au Nigeria autour du thème : « Fratelli Tutti : Chemin pour construire la fraternité humaine et la paix durable en Afrique de l’Ouest ».

Mgr Alexis Touably Youlo a été élu par ses pairs président des Conférences épiscopales réunies d’Afrique de l’ouest (nouvelle dénomination depuis 2020 de la Cerao-Recowa, NDLR), jeudi 5 mai à Abuja, la capitale du Nigeria.

Au troisième jour de l’Assemblée plénière de cette organisation qui se tient du 2 au 9 mai, l’évêque d’Agboville, dans le sud de la Côte d’Ivoire, a été choisi pour succéder à Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d’Abuja, au terme de son deuxième mandat. Mgr Touably Youlo, jusque-là premier vice-président, va donc conduire la Cerao-Recowa pour un mandat de 3 ans renouvelable une fois.

« Il y a des cardinaux et des archevêques parmi nous et c’est à moi pauvre évêque de campagne qu’ils ont bien voulu confier cette responsabilité, a réagi Mgr Touably Youlo qui a été de 2011 à 2017, président de la conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire. Je rends grâce à Dieu qui permet tout et je compte sur le soutien de mes frères dans l’épiscopat de Côte d’Ivoire pour m’aider à assumer le moins mal possible ce service d’Église ».

Une feuille de route pour les 3 prochaines années

L’épiscopat d’Afrique de l’ouest est réuni pour réfléchir autour du thème « Fratelli Tutti : Chemin pour construire la fraternité humaine et la paix durable en Afrique de l’Ouest », faire le bilan de ses activités et penser celles à venir.

« Nous sommes réunis à Abuja pour une semaine pour prier, réfléchir et faire le point sur les activités menées par Recowa, afin de concevoir la feuille de route pour les trois prochaines années », a rappelé dans son discours d’ouverture l’archevêque d’Abuja, hôte de cette 4e Assemblée plénière à laquelle participe le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

À Abuja, les évêques d’Afrique de l’ouest discutent des questions liées à l’accaparement des terres, le trafic d’enfants, la migration illégale, le terrorisme, et la question du changement climatique.

Cerao-Recowa

Conscients des difficultés politiques, économiques et sociales que traversent les populations ouest africaines malgré les importantes potentialités, les évêques de la Cerao espèrent que « les résultats des réflexions, ateliers et discussions auront un grand impact sur nous et notre peuple. »

Cependant, précise Mgr Kaigama, l’épiscopat d’Afrique de l’ouest ne prétend pas « avoir les solutions aux problèmes multidimensionnels politiques, sécuritaires et sociaux »« L’Église, a-t-il insisté, ne peut que continuer à jouer son rôle dans l’éducation des consciences des chrétiens, des non-chrétiens et des personnes de bonne volonté dans notre société ».

La Cerao-Recowa est née en 2012 à Yamoussoukro, la capitale ivoirienne, avec pour mission d’inspirer et renforcer l’Église Famille de Dieu en Afrique de l’Ouest pour un témoignage crédible à travers la promotion de l’unité et de la solidarité, de la justice et de la paix parmi les peuples de l’Afrique de l’Ouest. Elle regroupe 16 pays, 11 conférences épiscopales, 154 diocèses, 8 cardinaux et 205 évêques, pour une population estimées à plus de 412 millions de personnes.

Guy Aimé Eblotié

Source : africa.la-croix

Retour à la liste des nouvelles