GHANA


 Solidarité concrète des femmes catholiques
avec les victimes de l'explosion d'Apiatse

Accra (Agence Fides) - "Il faut du temps pour surmonter les répercussions douloureuses de situations telles que la catastrophe que vous avez subie", a déclaré Son Excellence Mgr John Baptist Attakruh, Evêque de Sekondi-Takoradi, s'est adressé aux victimes de l'explosion survenue le 20 janvier à Apiatse, dans la région occidentale du Ghana. Mgr Attakruh a accompagné une délégation du Conseil national des femmes catholiques qui a fait don d'argent et de produits de première nécessité, fruit d'une collecte spéciale effectuée ces dernières semaines.

La présidente de l'association, Mme Agatha Oppong, a exprimé la sympathie des femmes catholiques pour les victimes de l'explosion, en particulier les femmes et les enfants.

La directrice générale de la municipalité a remercié les femmes et tous les Ghanéens, soulignant que le pays ne les a pas abandonnées dans leur malheur. Elle a également exprimé sa gratitude personnelle et communautaire à l'évêque John Baptist Attakruh pour avoir autorisé la salle paroissiale de Bogoso à servir d'abri temporaire aux victimes qui ont survécu à l'explosion.

L’Évêque du diocèse de Sekondi-Takoradi a encouragé la communauté à rester ferme dans ses convictions, ajoutant que "la grâce de Dieu vous aidera à revenir à la normalité".

Le 20 janvier, un camion exploité par une société minière espagnole transportant 10 tonnes d'explosifs miniers entre Tarkwa et Chirano est entré en collision frontale avec une moto près du village d'Apiatse. Dans l'explosion qui a suivi l'accident, 13 personnes sont mortes et au moins 200 ont été blessées, dont 45 ont dû être hospitalisées. L'explosion a créé un cratère de 20 mètres de large et a laissé au moins 380 personnes sans abri. Une centaine de véhicules routiers ont également été endommagés par l'explosion, qui a aussi gravement endommagé les infrastructures électriques. Quelque 30 000 personnes sont désormais privées d'électricité ou voient leur alimentation en électricité fortement réduite.

Source:  fides.org

Retour à la liste des nouvelles