SOUDAN DU SUD


Selon une Agence d'aide catholique, la situation humanitaire
au Soudan du Sud "risque de s'aggraver en 2021"

Les enfants réfugiés du Soudan du Sud transportent de l'eau dans le camp de Bidi Bidi en Ouganda.
Credit: Tommy Trenchard/ Trocaire
 

La situation humanitaire de la population de la plus jeune nation du monde, le Soudan du Sud, risque de s'aggraver en 2021, a déclaré la direction de Trocaire, l'agence de développement des évêques catholiques d'Irlande.

Dans un rapport du lundi 29 mars obtenu par ACI Afrique, les responsables de l'entité catholique basée en Irlande appellent les bienfaiteurs à contribuer à leur appel de Carême afin de leur permettre d'atteindre le peuple de Dieu au Soudan du Sud et d'autres pays dans une situation similaire, notamment au Myanmar et en Syrie.

"Les besoins humanitaires au Soudan du Sud sont parmi les pires au monde", indiquent les responsables de Trocaire, qui ajoutent : "La situation humanitaire risque de s'aggraver en 2021, car le pays est confronté simultanément à trois crises majeures."

Ces crises comprennent "l'impact d'années de conflits et de violences récurrents, l'impact de la dégradation du climat sur la capacité des populations à produire de la nourriture, et maintenant l'impact de la pandémie COVID-19", notent les responsables de Trocaire.

"Cette année, les choses s'annoncent particulièrement sombres avec plus de 8 millions de personnes estimées avoir besoin d'une aide humanitaire. Cela représente environ sept personnes sur dix dans tout le pays", ajoutent-ils dans le rapport intitulé "La crise du Soudan du Sud expliquée : 5 choses que vous devez savoir".

Le conflit récurrent au Soudan du Sud, qui a poussé plus de quatre millions de personnes à fuir leurs foyers, "a exacerbé une situation alimentaire déjà très fragile", indiquent les responsables de l'agence catholique à propos de cette nation d'Afrique centrale et orientale âgée de neuf ans.

Bien qu'il ait obtenu l'indépendance du Soudan en juillet 2011, une étape importante qui offrait "l'espoir qu'un nouveau chapitre pacifique pourrait commencer", les responsables de l'agence humanitaire déplorent le fait que "le pays est resté en proie à la violence et à la faim."

"Le Soudan du Sud est le pays le plus récent du monde, mais aussi l'un des plus troublés", indique la direction de Trocaire dans le rapport du 29 mars, ajoutant : "Les conflits n'ont jamais vraiment disparu du Soudan du Sud, les différends concernant les ressources et le territoire continuant de provoquer des tensions et des disputes."

Les efforts pour mettre en œuvre l'accord de paix de septembre 2018 "se poursuivent avec quelques succès sporadiques, au milieu de nombreuses flambées de combats et de violences brutales, souvent contre des civils", indiquent les responsables de l'entité, qui ajoutent : "Les conflits, la pauvreté et la faim restent le quotidien des populations."

"Avec un si grand nombre de personnes au Soudan du Sud vivant sous le seuil de pauvreté - sans parler de l'aggravation des effets du changement climatique - la faim était déjà un énorme problème. Les déplacements et les violences n'ont fait qu'aggraver la situation", ajoutent-ils.

Les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 "ont dévasté l'économie déjà fragile", indiquent encore les responsables de Trocaire, qui ajoutent, en référence à la situation des Sud-Soudanais face au coronavirus : "De nombreuses personnes qui vivent de leur salaire quotidien ont été prises au dépourvu, et les plus vulnérables n'ont pas assez à manger. Beaucoup n'ont pas d'eau potable à boire - et encore moins pour se laver les mains."

Ce pays enclavé d'Afrique centrale et orientale a enregistré au moins 10 119 infections au COVID-19 et 9 594 guérisons de cette maladie qui a fait 108 victimes.

Dans le rapport du 29 mars de Garry Walsh, de l'entité, la direction de Trocaire fait référence aux 132 000 lots de vaccin COVID-19 d'AstraZeneca que le Soudan du Sud a reçu le 25 mars comme "une lueur d'espoir dont ce pays en difficulté a cruellement besoin."

"Cette année, la campagne de Carême de Trócaire permettra de soutenir les personnes touchées par les conflits dans des pays comme le Soudan du Sud, la Syrie et le Myanmar. Si vous êtes en mesure de le faire, pensez à faire un don à notre appel. Cela peut changer des vies et sauver des vies", lancent les responsables de Trocaire dans leur rapport du 29 mars.

Le soutien des sympathisants devrait aider les responsables de Trocaire à apporter une aide d'urgence aux populations du Soudan du Sud, notamment de la nourriture, de l'eau et des installations sanitaires, ainsi qu'un soutien humanitaire aux réfugiés du pays vivant en Ouganda et en République démocratique du Congo (RDC).

Les dons faciliteront également les initiatives de développement à long terme visant à améliorer la production alimentaire au Soudan du Sud et à soutenir les programmes de consolidation de la paix et de réconciliation dans les zones touchées par le conflit, ajoute Trocaire dans son rapport du 29 mars.

Fondée en 1973, Trocaire a un double mandat : soutenir les personnes les plus vulnérables dans le monde en développement tout en sensibilisant l'Irlande à l'injustice et à la pauvreté dans le monde.

 

ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
donyalla@aciafrica.org

Retour à la liste des nouvelles