Maroc


Témoignage de trois religieuses de la Compagnie missionnaire
du Sacré-Cœur de Jésus et leur amitié avec les musulmans de Taza

Taza (Agence Fides) – Taza est une ville musulmane de 150.000 habitants où, actuellement, la seule communauté catholique présente est formée de trois religieuses de la Compagnie missionnaire du Sacré-Cœur de Jésus. « Il n'est pas possible de parler en public de la religion catholique mais, après près de 20 ans de vie ici, nous sommes bien connues en ville. Les personnes savent qui nous sommes et comment nous œuvrons » raconte Sœur Angeles Olga Castro, religieuse d'origine espagnole, dans un entretien parvenu à l'Agence Fides.

« En 1996, su cours de l'Assemblée générale de l'Institut – explique la missionnaire – il a beaucoup été question de notre mission et de la manière dont l'Eglise commençait à parler de dialogue interreligieux comme première partie de l'Evangélisation. Nous avons donc prévu d’œuvrer dans un pays totalement non-chrétien dans lequel réaliser l'objectif du dialogue interreligieux. La Congrégation demanda donc aux consœurs qui était volontaire pour débuter cette nouvelle mission. Trois d'entre nous dont moi-même, provenant de lieux différents, se sont proposées. Nous avons contacté l’Archevêque de Tanger de l'époque, S.Exc. Mgr José Antonio Peteiro Freire, OFM, qui nous a proposé une localité où débuter notre mission. Nous nous sommes insérées dans la ville septentrionale de Tetouan où nous sommes restées trois ans. Ensuite, une partie de la communauté s'est transférée dans la ville de Taza, au centre-est du pays. Là nous avons découvert comment est vécu le dialogue interreligieux avec les musulmans ».

« Même si nous nous trouvons dans un milieu totalement musulman – souligne la religieuse – nous parvenons à rendre témoignage en partant de l'amitié et de la proximité, deux valeurs auxquelles nous accordons beaucoup d'importance et que nous cherchons à mettre en pratique. Cependant nos frères et sœurs musulmans nous offrent également leur témoignage : les valeurs qu'ils vivent et leur manière de les mettre en pratique dans des situations difficiles qu'ils sont contraints à vivre. A Taza, nous n'avons jamais remarqué aucune intolérance religieuse. Au contraire, sont présentes ouverture et attention. Par prudence, lorsque nous nous trouvons dans quelque lieu public ou dans le train et que quelqu'un veut nous approcher au travers d'une conversation sur des thèmes religieux, nous sommes très attentives à ce que nous disons... et nous n'avons jamais eu de problèmes. Notre communauté vit le dialogue interreligieux dans la vie et dans son travail avec la population ».

La missionnaire raconte qu'actuellement les religieuses sont engagées au sein d'une association marocaine s'occupant d'enfants handicapés. « Si une infirmière est présente au sein de la communauté, elle travaille à l’hôpital public où tous sont accueillis et soignés, y compris les personnes les plus pauvres, surtout celles qui vivent dans la campagne. Nous aidons les enfants pauvres à finir leurs études lorsqu'ils abandonnent l'école. A partir des personnes rencontrées dans le cadre de ces services, nous rendons visite aux familles et nous connaissons ainsi leurs joies, leurs difficultés en nous faisant proches des plus âgés, des nouveaux-nés, des mères de famille. La majeure partie des familles de Taza sont originaires des villages de montagne. Elles sont venues en ville pour permettre à leurs enfants de poursuivre leur scolarité attendu que dans les villages n'est présente que l'école primaire. Il s'agit de personnes très simples, ouvertes et accueillantes. Avec elles, l'amitié est immédiate. Elles nous invitent facilement et simplement chez elles, à leurs fêtes de famille et religieuses. Les personnes avec lesquelles nous travaillons de plus près sont très pauvres et nous considèrent comme des membres de leur famille, partageant avec nous ce qu'elles ont. Elles sont très généreuses et nous avons toujours le garde-manger plein ».

La Compagnie missionnaire du Sacré-Cœur de Jésus est un petit Institut exclusivement missionnaire présent au Texas (Etats-Unis), au Pérou, en Colombie, à Haïti, en République démocratique du Congo, au Tchad, en Inde et au Cambodge. 

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles