AFRIQUE

Miner la mission et le danger de la dénaturation de l’Eglise

Kara (Agence Fides) – « Relever le défi de la mission doit être une priorité pour nos Eglises en Afrique. Quand bien même la volonté y est, beaucoup de maux fragilisent parfois cette volonté. Au nombre de ces maux, nous avons le danger de la pastorale bureaucratique. Nos Pasteurs, malheureusement dans nos Eglises en Afrique se retrouvent pris aux pièges de la pastorale des bureaux. Ils deviennent prisonniers des bureaux, ce qui les rend incapables de sortir pour aller à la rencontre des peuples ». Le Père Donald Zagore, théologien ivoirien de la Société des Missions africaines revient ainsi sur la réalité de la mission en Afrique en proposant « une culture missionnaire des tentes plutôt que des bureaux ».

« Le style bureaucratique qui caractérise de plus en plus la dynamique pastorale de bons nombres de nos églises en Afrique tue à petit feu la nature prophétique et missionnaire de cette église d’Afrique, puisque la mission ne se fait pas dans les bureaux, mais dans la rencontre avec les peuples. Il ne faut jamais l’oublier, l’Eglise est missionnaire par nature dit le Concile Vatican II. Porter donc atteinte à la mission, c’est porter atteinte à la nature même de l’Eglise » explique le prêtre.

« Le style bureaucratique fait que nous avons de plus en plus des Eglises fermées sur elles-mêmes – insiste le Père Zagore - incapables de s’ouvrir et surtout de sortir d’elle-même afin d’aller à la rencontre des autres. Ce style bureaucratique rend les pasteurs de plus en plus invisibles et loin des peuples. Aujourd’hui, il faut le dire haut et fort, cette église bureaucratique aux Pasteurs invisibles, on n’en veut plus en Afrique ».

Il est donc temps de fermer tous ces bureaux, qui sont devenus des murs géants qui séparent et éloignent les pasteurs des fidèles, pour les remplacer par des tentes dans les vastes cours de nos paroisses afin d’avoir des pasteurs permanemment en contact avec les fidèles. Relever le défi des tentes en lieu et place des bureaux pourrait être un défi majeur pour une vocation missionnaire renouvelée dans les Eglises en Afrique » conclut le Père Zagore.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles