Afrique

Le vrai défi dans le cadre du Mois missionnaire extraordinaire :
s’engager pour une mission d’espérance en Afrique

Kara (Agence Fides) – « Redonner une place de proue au message d’espérance dont est porteur l’Evangile du Christ est fondamental pour la mission en Afrique. Ne l’oublions pas, le Christ est venu pour que les hommes aient la vie et la vie en abondance » déclare à l’Agence Fides le Père Donald Zagore, théologien de la Société des Missions africaines, à l’occasion de la célébration du Mois missionnaire extraordinaire en cours sur le continent. « Face à la souffrance, au désespoir, à la culture de la mort, qui ronge constamment le quotidien de nos peuples, nos peuples en Afrique ont besoin d’être consolés. L’Africain a besoin d’être consolé dans son être. L’Evangile du Christ doit pouvoir panser les cœurs meurtris d’un continent en proie à tant de souffrance. L’Afrique a plus que jamais besoin des missionnaires de l’espérance » insiste le missionnaire.

Le Père Zagore évoque « une espérance libératrice, qui plonge l’homme africain dans une dynamique d’émancipation holistique dont le point d’achèvement serait la naissance de communautés chrétiennes africaines de foi capables d’être significatives pour la société africaine toute entière en demeurant en amont des défenseurs obstinés de l’éthique du vivre ensemble, de la paix, de l’unité, et de la fraternité ».

« L’espérance chrétienne doit pouvoir être présenté par le missionnaire à l’homme africain comme une réalité pas seulement eschatologique, mais une réalité de l’aujourd’hui, une réalité palpable, tangible que l’homme africain peut toucher et contempler au quotidien. Une mission de l’espérance, une mission pour l’espérance reste un défi majeur pour l’activité missionnaire pour l’Afrique » conclut le Père Zagore.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles