EGYPTE

EGYPTE - Célébration de Paques à Jérusalem pour 6.000 coptes orthodoxes

Le Caire (Agence Fides) – Plus de 6.000 coptes orthodoxes sont prêts à se rendre en Israël pour célébrer les Solennités liturgiques de Pâques que cette année l’Eglise copte orthodoxe fêtera le 29 avril. Les données, fournies par le réseau des agences de tourisme, témoignent de la croissance rapide des pèlerinages de coptes orthodoxes égyptiens en direction d’Israël, qui avaient été interdits à la fin des années 1970 par le précédent Patriarche copte orthodoxe, Shénuda III, mort en 2012. Par rapport à l’an dernier, est visible une augmentation de 1.500 adhésions aux pèlerinages organisés depuis l’Egypte en direction de Jérusalem. Les compagnies touristiques égyptiennes remarquent qu’au moment du débarquement en Israël le timbre d’entrée dans l’Etat hébreu ne sera pas apposé sur les passeports égyptiens mais sur des feuillets annexes au document. En outre, il est précisé que tous les pèlerins chrétiens provenant d’Egypte logeront près des structures gérées par des palestiniens tant à Jérusalem est qu’à Bethléem.

La présence de pèlerins égyptiens coptes orthodoxes dans la Ville Sainte, en croissance constante depuis 2015 (voir Fides 26/04/2016) a marqué dans les faits le dépassement de l’interdiction de visiter Jérusalem imposée depuis 1979 à ses fidèles par le Patriarche copte orthodoxe de l’époque. Au cours de la période de radicalisation du conflit israélo-palestinien, le Patriarche copte orthodoxe, Shénuda III avait interdit aux fidèles de son Eglise de réaliser des pèlerinages dans l’Etat d’Israël et n’avait pas modifié sa position même après la normalisation des rapports entre l’Egypte et Israël voulue par le Président égyptien Anwar el-Sadate. Cette interdiction n’a jamais été formellement levée mais dès 2014 le voyage en Terre Sainte accompli par environ 90 coptes orthodoxes lors de la Semaine Sainte avait fait souligner à divers observateurs le caractère obsolète de la disposition disciplinaire contraire aux pèlerinages dans le cadre des rapports existant entre les deux Etats limitrophes.

Les pèlerinages des coptes orthodoxes en Terre sainte ont été encore facilités par le voyage effectué en novembre 2015 par le Patriarche copte orthodoxe en personne, Tawadros II, à l’occasion des obsèques de l’Archevêque Abraham, chef de la communauté copte orthodoxe locale. Le voyage du Patriarche, bien que présenté par l’Eglise copte orthodoxe comme « une exception » a sans doute été perçu par les coptes égyptiens comme un signal éloquent du fait que le nouveau Patriarche n’avait pas l’intention de défendre des interdictions pénalisant la vie spirituelle des fidèles.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles