KENYA

KENYA - Appel des Evêques en faveur de plus d’un million de personnes touchées par la sécheresse

Nairobi (Agence Fides) – Plus d’un million de personnes risquent la faim et la dénutrition au Kenya. L’alerte a été lancée par les Evêques du Kenya dans le cadre d’un appel parvenu à l’Agence Fides dans lequel ils affirment que « en mars, selon les contrôles effectués par l’Eglise, le gouvernement, les agences humanitaires et les moyens de communication locaux, l’insécurité alimentaire concerne 1.111.500 personnes. Les comtés les plus touchés sont ceux de Turkana, Baringo, Mandera, Garissa, Kilifi, Tana River, West Pokot, Marsabit, Makueni, Kajiado, Kwale et Isiolo au sein desquels 865.300 personnes au total ont besoin d’aides alimentaires ».

La situation de la sécurité alimentaire au Kenya s’est détériorée suite au manque de précipitations en 2018, manque de précipitation qui a provoqué des récoltes inférieures à la moyenne mais aussi une reconstitution insuffisante des ressources des pâturages.

Les températures actuelles, supérieures à la moyenne, ont porté à un assèchement rapide des digues, des puits et autres sources d’eau. Par conséquent, la récolte est très limitée, le bétail est en danger et la production de lait très maigre.
La crise hydrique et alimentaire met en danger le système sanitaire et provoque des dangers pour la paix et la sécurité sachant qu’elle accentue les luttes entre agriculteurs et bergers suite à la disparition des maigres ressources. « Le retard dans l’arrivée des précipitations pourrait provoquer une grave crise humanitaire dans le pays et ceci requiert une réponse urgente de la part de tous » affirme le communiqué.

Les Evêques lancent donc un appel en faveur de l’envoi aux populations touchées d’aides comprenant nourriture, eau, intégrateurs nutritionnels et aliments pour animaux.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles