SOUDAN

 

Après le centenaire du service missionnaire,
l'église au Soudan déclare une initiative
de prière de 52 semaines

Les dirigeants de l'Église du Soudan ont déclaré 2021 année de prière et d'action de grâce après avoir conclu les célébrations marquant les 100 ans de l'arrivée des missionnaires chrétiens dans les monts Nouba, dans les pays d'Afrique de l’Est.

Dans un guide de prière couvrant 52 semaines, les dirigeants de l'Église, y compris ceux de l'Église catholique, invitent les chrétiens du monde entier à se joindre à l'initiative.

"L'année 2020 a marqué le centenaire de l'arrivée des premiers missionnaires dans les monts Nouba. Nous voulons célébrer ce que notre Dieu a fait jusqu'à présent, être éveillés à ce qu'il fait maintenant, et nous préparer à ce qui est à venir", déclarent les dirigeants de l'Eglise dans une déclaration partagée avec ACI Afrique.

Ils ajoutent : "En tant qu'église Nouba, nous voulons commencer ce nouveau siècle en arrosant la terre des Monts Nouba de prières... Nous nous engageons à une année de prières ciblées. Nous appelons le corps ecclésiastique du monde entier à se joindre à nous dans cet effort. Nous croyons que nous verrons une récolte abondante".

L'initiative de prière de 52 semaines a débuté le 1er janvier de cette année et se poursuit jusqu'au 31 décembre, comme l'indique le document de 32 pages qui détaille les thèmes hebdomadaires en plus des références bibliques et des intentions de prière spécifiques.

Pour lancer une nouvelle vague de prière dans les monts Nouba et préparer les cœurs du peuple de Dieu sur le territoire soudanais proche et lointain, les dirigeants de l'église ont choisi de concentrer l'intention de prière de janvier 2021 sur l'église et de prier ensuite pour les dirigeants du gouvernement et les processus de rétablissement de la paix en février.

Les domaines thématiques sur lesquels se concentrent les prières de mars à décembre comprennent les communautés et les villages, les familles Nouba, le système éducatif Nouba, les infrastructures et les soins de santé, les personnes déplacées de leurs terres natales, l'agriculture, les bastions spirituels et la formation de disciples.  

Les participants sont invités à prier chez eux, dans les églises, dans la nature et dans des salles de prière fixes "comme le Seigneur conduit et guide".

Ceux qui souhaitent partager des témoignages et des messages d'encouragement issus du temps de prière ou poser des questions tout au long de l'année sont invités à envoyer un courriel à prayfornuba21@gmail.com.

Exprimant leur optimisme dans les prières en cours, les chefs de l'Eglise disent : "Nous sommes convaincus que nous verrons la guérison et l'espoir couler dans chaque village Nuba, les familles et les communautés se renforcer et les changements positifs dans la situation politique et les relations entre le peuple Nuba et le gouvernement soudanais".

Selon les dirigeants de l'église, l'initiative de prière 2021 "est une occasion de s'asseoir et d'écouter et d'avoir une perspective céleste sur nos luttes quotidiennes. La prière est un temps de création, où Dieu dit ses desseins et sa grâce. C'est aussi une discipline et il y a des moments où ce n'est pas facile".

"Tout comme le sol physique doit être préparé avant de planter de nouvelles graines à chaque saison, que cette année de prière prépare le sol spirituel pour une nouvelle saison de plantation de graines de vie éternelle", déclarent les dirigeants dans leur document de 32 pages.

De nombreuses églises de toutes les confessions à Nouba ont été invitées à participer à la prière à un titre qu'elles choisissent.  

Les Nouba sont un groupe de personnes qui partagent une géographie commune dans la province du Kordofan méridional du Soudan, connue sous le nom de Jebal al-Nouba ou Monts Nouba.

Traditionnellement, les Nouba sont des agriculteurs.

Jusqu'à l'occupation égyptienne du Soudan au XIXe siècle, la plupart des tribus Nouba vivaient relativement isolées. Leur histoire a été marquée par le règne bref mais extrêmement violent du Mahdi et de son successeur, et par la domination coloniale des Britanniques.

Le Soudan a pris son indépendance en 1956 et depuis les années 1960, les Nouba sont en désaccord avec leurs gouvernements nationaux successifs.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
donyalla@aciafrica.org

Retour à la liste des nouvelles