Afrique

Adieu au Père Paolo Costantini, missionnaire et journaliste

Treviglio (Agence Fides) – Missionnaire et journaliste, voilà comment se définissait Paolo Costantini, ancien Directeur de l’Agence de presse des Missionnaires d’Afrique (les Pères Blancs) à Bruxelles puis de la revue Africa. Le Père Costantini, 78 ans, est mort l’improviste dans la nuit du 11 au 12 avril à Treviglio (Italie). Il était entré très jeune au Séminaire où il avait connu les Pères Blancs, décidant de dépenser sa vie religieuse en tant que missionnaire. Envoyé d’abord en Algérie puis au Zaïre (actuelle République démocratique du Congo), il passa de longues années en Afrique avant d’être envoyé en Belgique. A Bruxelles, il travailla au sein de l’Agence de Presse des Missionnaires d’Afrique. Revenu en Italie, il fut destiné à Treviglio, où il s’occupait de la rédaction et de l’administration de la revue Africa,

« J’ai vécu ma vocation missionnaire d’abord en Afrique puis dans les moyens de communication, des expériences qui m’ont enrichi et auxquelles je tiens de la même manière » avait-il déclaré ces jours derniers lors d’une rencontre de rédaction à Treviglio. Le Père Costantini était un prêtre authentique, porteur d’une spiritualité simple et profonde. Il a toujours été attentif aux valeurs évangéliques qu’il transmettait à ceux qui étaient proches par sa vie et son exemple professionnel de l’information sérieux et compétent.

Ces capacités l’avaient convaincu à mener la délicate transition portant la revue Africa à une nouvelle présentation qui ne voit plus dans les Pères Blancs les porteurs de la propriété. « Les Pères Blancs sont peu nombreux et âgés – avait-il déclaré à plusieurs reprises – mais je ne veux pas que la revue meure. Il est juste que l’histoire continue, menée par des laïcs qui y croient », une vision prophétique laissée en héritage à ses confrères et aux lecteurs d’Africa.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles