DR Congo

Le Cardinal Peter Turkson visite l’est de la Rd Congo frappé par l’Ebola

Arrivé en République démocratique du Congo par l’est, le Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral apporte les salutations du Pape et l’aide de l’Eglise pour éradiquer le virus Ebola.
Jean-Pierre Bodjoko, SJ – Cité du Vatican

Le Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral, le Cardinal Peter Turkson, en visite dans la partie orientale de la République démocratique du Congo frappée par le virus Ebola, a présidé le vendredi 9 août 2019, une célébration eucharistique à l’esplanade de la paroisse Sainte Thérèse de Beni-cité, messe concélébrée notamment par l’ordinaire du lieu, Mgr Melchisédech Sikuli et l’évêque du diocèse de Goma voisin, Mgr Willy Ngumbi.

Dans son homélie, le Cardinal Turkson, après avoir transmis les salutations et la compassion du Pape François qui a déjà dénoncé le silence honteux de la communauté internationale face aux massacres des civils sans défense à Beni, a soutenu que le mal ne sera jamais le dernier mot de la vie. Il a invité à la conversion, à changer de vie et la manière de vivre, car il n’est pas bon, et cela ne vaut pas la peine, d’affliger la misère aux autres. Pour le Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral, la fratricide est le premier mal de l’humanité, quand on sait qu’elle a commencé quand Caïn a tué son frère Abel. Aujourd’hui encore, a relevé la Cardinal Turkson, la fratricide continue quand l’on élimine la vie de l’autre.

Insécurité presqu’entretenue
Au début de la célébration eucharistique, Mgr Sikuli a présenté sommairement au Cardinal Turkson la situation du diocèse, en fustigeant l’insécurité qui y règne depuis plusieurs années. L’évêque de Butembi-Beni a loué la solidarité de l’Eglise universelle à travers le Saint-Père. C’est insupportable, a-t-il affirmé, de vivre le triangle de la mort qui commence par le rond-point de Beni pour embraser les routes et les bourgades de Kamango, Mbau, Oïcha, Eringeti, Mutwanga,… L’ennemi, a-t-il poursuivi, a même franchi le côté ouest de la route Beni-Bunia pour faire du mal à la population longtemps meurtrie. Mgr Sikuli a condamné cette insécurité « presqu’entretenue », utilisant ainsi l’expression de l’ensemble de l’épiscopat congolais.

100.000 euros d’aide du Vatican
C’est le mercredi 7 août 2019 que le Cardinal Turkson, est arrivé en République démocratique du Congo, par la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Et le jeudi 8 août, il a rencontré le gouverneur du Nord-Kivu, M. Carly Nzanzu Kasivita. A l’issue de cette rencontre, le Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral a rendu public l’aide de l’Eglise Catholique pour l’éradication de la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu et en Ituri, une aide de 100.000 euros envoyés à travers la Nonciature apostolique à Kinshasa.

Palper du doigt la réalité, écouter et soulager
Pour le Cardinal Turkson, sa visite consiste notamment à vérifier les particularités de la maladie du virus Ebola dans l’Est de la République démocratique du Congo, car en Afrique de l’ouest, il s’agissait, pour la propagation de cette maladie, des questions de faiblesse des structures. C’est d’ailleurs ce qui justifie la présence dans sa délégation d’un grand médecin qui est professeur de la médecine tropicale en Allemagne.

Vendredi dans l’après-midi, le Cardinal s’est rendu à Butembo. Lors de son séjour dans cette ville de Butembo, selon le programme publié par l’évêque de Butembo-Beni, Mgr Sikuli, il est prévu une rencontre samedi avec l’autorité urbaine et les notables, sans oublier la célébration eucharistique au sanctuaire Saint François d’Assise de Kaghuntura. Le dimanche 11 août, le Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral célébrera la messe de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie à la cathédrale de Butembo, avant de visiter le Centre de traitement d’Ebola, visite qui sera suivi d’une réunion avec les opérateurs sanitaires. C’est le lundi 12 août que le Cardinal Turkson quittera Butembo pour gagner la ville Goma d’où il prendra son avion le même jour pour regagner Rome.

Source: vaticannews.va

Return to the list of news