EGYPTE

EGYPTE - Près de 900 églises régularisées par le gouvernement en moins de trois ans

Le Caire (Agence Fides) – Le processus de légalisation de lieux de culte chrétiens construits par le passé sans les autorisations requises continue à avancer en Egypte, tout comme la concession d’autorisations en vue de la construction de nouvelles églises. Au cours du mois dernier, le comité ad hoc du gouvernement a légalisé après vérification de conformité 111 autres lieux de culte, portant à 984 le nombre total des églises chrétiennes régularisées, restaurées ou construites ex novo en moins de trois ans, à compter de l’approbation de la nouvelle loi sur la construction et la gestion des lieux de culte, le 30 aout 2016.

Les églises soumises à la Commission gouvernementale constituée ad hoc sont surtout celles construites avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la construction et la gestion des lieux de culte (voir Fides 07/03/2019). Le travail de la Commission gouvernementale en question consiste à vérifier si des milliers d’églises et lieux de prière chrétiens construits par le passé sans les permis requis respectent les standards établis par la nouvelle loi. La vérification se traduit généralement par la régularisation des lieux de culte, qui sont déclarés conformes aux paramètres définis par les nouvelles dispositions juridiques.

Au cours de ces dernières décennies, de nombreux lieux de culte chrétiens avaient été construits de manière spontanée, en l’absence de l’ensemble des autorisations nécessaires. Aujourd’hui encore, de tels édifices réalisés par les communautés chrétiennes locales sans autorisations légales continuent de temps à autre à être utilisés comme prétexte par des groupes islamistes pour fomenter des violences sectaires à l’encontre des chrétiens.

La loi sur les lieux de culte d’aout 2016 a représenté dans tous les cas un progrès par rapport aux 10 règles introduites en 1934 dans la législation ottomane par le Ministère de l’intérieur, règles qui interdisaient entre autre de construire de nouvelles églises près des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles. Dans de nombreux cas, l’application rigide de ces règles a empêché la construction d’églises dans des villes et des villages habités par des chrétiens, surtout dans les zones rurales de Haute Egypte.

Source : fides.org

Return to the list of news