Guinea


LE CARDINAL SARAH RENCONTRE DES ACTEURS POLITIQUES GUINÉENS

Le cardinal Robert Sarah et le président guinéen Alpha Condé, le 9 juin/Présidence de Guinée/DR

Le cardinal Robert Sarah, ancien archevêque de Conakry et ancien préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements séjourne dans son pays natal, la Guinée. Il y a rencontré les principaux acteurs politiques.

Aucune information n’a filtré sur sa rencontre avec le président guinéen Alpha Condé, le 9 juin. Par contre, on sait ce que se sont dit le cardinal Robert Sarah et l’opposant Cellou Dalein Diallo le 10 juin. Celui-ci a, en effet, a révélé le contenu de ses échanges avec l’ancien archevêque de Conakry. Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) dit s’être entretenu avec le cardinal Sarah sur la situation socio-politique qui prévaut en Guinée depuis de longs mois. « J’ai pu lui donner ma lecture de la crise que traverse notre pays, a-t-il ainsi expliqué au sortir l’entretien. Cette crise est, à mes yeux, d’abord une crise de confiance aggravée par un déficit chronique de moralité et de probité des acteurs socio-politiques ».

Climat politique délétère

Depuis deux ans, le climat politique en Guinée est délétère. La réélection d’Alpha Condé, 82 ans, annoncée par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), le 24 octobre 2020 avait provoqué la colère des partis d’opposition qui avaient organisé des manifestations violemment réprimées faisant une vingtaine de victimes. Selon l’instance chargée de la gestion des élections en Guinée, Alpha Condé, le chef de l’État a remporté sa 3e élection présidentielle avec 59,5 % des suffrages exprimés contre Cellou Dalein Diallo crédité de 33,5 % des voix.

Mais les tensions entre l’opposition et le parti d’Alpha Condé sont antérieures à cette élection. L’opposition avait boudé le double scrutin du 22 mars 2020 (référendum et élections législatives) qui devait permettre au président sortant de modifier la Constitution de manière à pouvoir accéder à un troisième mandat présidentiel. La réforme décriée avait quand même été promulguée déclenchant de nouvelles violences durant de longues semaines.

Cardinal Sarah

Le cardinal Robert Sarah, 75 ans, ancien archevêque Conakry, actuellement membre de la Congrégation pour les Églises orientales s’était insurgé, durant son épiscopat en Guinée, contre les abus du dictateur Sékou Touré. À la mort de ce dernier 1984, l’on a découvert que l’ancien archevêque de Conakry figurait sur la liste des personnes qu’il voulait faire exécuter…

Lucie Sarr

Source: africa.la-croix

Return to the list of news