DR Congo


MASOLO, UNE APPLICATION DE MESSAGERIE INSTANTANÉE MADE IN RDC

Masolo, une application de messagerie instantanée made in RDC

Une application de messagerie instantanée vient de voir le jour en République démocratique du Congo. La révolution fulgurante qu’elle apporte dans « le monde du Tchat » prouve à suffisance que l’Afrique peut tracer ses propres perspectives.
 

Camille Mukoso, SJ – Cité du Vatican

Le mot est tiré du lingala, une des quatre langues nationales de la RD Congo. Masolo (causerie ou dialogue en français) est une application de messagerie instantanée conçue et développée par des Congolais, vivant et travaillant au Congo-Kinshasa. Masolo révolutionne le monde du « Tchat ». Avec l’option de « verrou cadenas », vous pouvez empêcher vos correspondants de transférer vos messages et de faire des captures d’écran de vos conversations. Et ce n’est pas tout ! Michel Matalatala, ingénieur civil électricien de la faculté polytechnique de l’université de Kinshasa nous explique, en long et en large, la révolution qu’apporte « Masolo » dans le domaine de la télécommunication.

“C’est quoi l’idée principale dernière « Masolo » ?”

« Masolo » est une initiative d’un groupe de 5 Congolais réunis au sein de la startup ETIDLABS, spécialisée dans les domaines de l'électronique, de la télécommunication, de l’informatique et des sciences des données. L’idée principale derrière « Masolo » peut être déclinée en trois approches. Premièrement, « Masolo » est née dans le but de démocratiser la messagerie instantanée dans le contexte d’une entité estudiantine ne disposant pas d’une connexion internet fiable, mais disposant d’un réseau local Wi-Fi (cas de l’université de Kinshasa, et autres universités du pays). Deuxièmement, « Masolo » a été pensée pour lancer un business local en RD Congo autour d’une application IM, comme le font des pays comme la Chine avec « WeChat », le Japon avec « Line » ou encore la Turquie avec « Bip ». Troisièmement, « Masolo » a été pensée pour coexister avec toutes les autres applications IM présentes dans ce business.  

“En quoi votre Startup est une solution innovante​​ dans les domaines de la télécommunication, de l’informatique, des sciences des données et de l’électronique ?”

Notre startup propose des solutions innovantes dans les domaines susmentionnés et ses réalisations sont originales et adaptées aux réalités congolaises. En d’autres termes, ETIDLABS oriente ses activités dans la recherche des solutions aux différents problèmes qui caractérisent le vécu quotidien des Congolais.

“A quelles préoccupations de votre peuple avez-vous voulu répondre ? Quels sont les défis que votre application entend relever ?”

« Masolo »permet de réduire efficacement le coût de la bande passante internet pour des transactions locales. Il permet également de tchatter et faire des appels audios /vidéos sans nécessairement passer par internet avec son téléphone mobile. Vu sous cet angle, des entreprises privées ou étatiques peuvent utiliser « Masolo » dans leur intranet pour plus de confidentialité et, aussi, réduire la facture de leurs communications internes, sans avoir besoin d’investir en un équipement du genre PABX ou VOIP. « Masolo » peut donc facilement être personnalisée en fonction des désidératas et des besoins de l’entité utilisatrice. En outre, l’application offre certaines fonctionnalités pour gérer la confidentialité de ses données et de ses appels, ce dont d’autres applications IM ne disposent pas encore. « Masolo » permet de développer un nouveau modèle de business en RD Congo visant l’exploitation et la consommation du contenu local.  

“Quelle garantie peut-avoir un utilisateur quant à la sécurité et la confidentialité des données ?”

« Masolo » offre une sécurité dans les transactions des données : le contenu est crypté de bout en bout. Seuls les numéros de téléphones des utilisateurs sont utilisés pour le routage de leurs transactions, à savoir : messages, appels audios et vidéos, transfert des fichiers. En outre, nous sommes soumis, sur le plan légal ou juridique, à la législation RD-congolaise en matière de la protection des données. En utilisant « Masolo », lors de l’ouverture de l’application, il apparaît une notification sur l’interface d’accueil demandant à l’utilisateur de lire et d’accepter la politique de sécurité qui décrit les droits et devoirs des utilisateurs et du fournisseur de « Masolo », en matière de protection des données.   

“Parlons de Tchat, transfert des fichiers, appel audio et vidéo. Quelle nouveauté ?”

Techniquement parlant, « Masolo » fonctionne comme toute autre application de messagerie instantanée et peut être déployée sous deux approches. La première approche, vise un usage grand public, à travers internet (le cloud) et la seconde vise un usage privé dans un réseau local d’une organisation, avec un serveur hébergé sur site permettant les transactions des messages et des appels, sans passer par une connexion internet.

Dans son utilisation, des fonctionnalités particulières propres à « Masolo » ont été ajoutées. Ces fonctionnalités visent la confidentialité, à savoir la possibilité de bloquer le transfert d’un message ou d’un fichier, la restriction sur la capture d’écran des échanges et la restriction sur l’enregistrement des appels audio et vidéo. Nous allons également activer une multitude d’autres fonctionnalités au moment opportun. Pour l’instant, nous ne les dévoilons pas encore au grand public.

“Si je comprends bien, avec Masolo, j’ai la possibilité de bloquer le transfert des messages; les captures d’écran de mes conversations et même les enregistrements d’appels. Pourquoi avoir pensé à ces changements ?”

Nous avons voulu apporter une solution à certaines habitudes installées depuis un certain temps au Pays, qui consistaient à violer la confidentialité de certains compatriotes : enregistrement des gens à leur insu afin de nuire à ces derniers, la publication des documents officiels confidentiels sur les réseaux sociaux. Ces habitudes ont nui à beaucoup de gens. C’est ainsi que nous avons pensé, tant soi peu, à prévenir ces abus.

“Quelles sont vos statistiques ?”

« Masolo » a rencontré un succès fulgurant dès les premières semaines suite, entre autres, à la polémique sur la protection des données suscitée par Facebook/WhatsApp. Cette situation a permis aux Congolais d’essayer une alternative « made in RDC » par curiosité et, surtout, par sursaut patriotique, ajoutées à cela les fonctionnalités spécifiques de confidentialité que nous avons incorporées dans Masolo et qui n’existent pas encore chez les autres IMs (WhatsApp, Telegram, Signal, etc.). Ce qui a fait qu’en une semaine, nous sommes passés de 23 utilisateurs à 3000 utilisateurs, assorti d’un classement dans le top 15 des applications les plus téléchargées en RDC.  Cette courbe continue de suivre la tendance ascendante, portant à ce jour le nombre d’utilisateurs à 7300 sur la plateforme. En outre, d’après le rapport de la boutique des applications Android « Play store », Masolo a été téléchargée dans 102 pays différents (RSA, Irlande, Brésil, Europe Continentale, Swaziland, etc.) où sont éparpillés nos utilisateurs.

“Un mot de la fin ?”

Nous encourageons le public à utiliser l’application « Masolo » et à en faire une large diffusion pour une utilisation à grande échelle. A travers le feedback des utilisateurs, nous allons sensiblement améliorer les performances de l’application. Déjà, avec les premiers feedbacks reçus, les utilisateurs insistent beaucoup sur la nécessité d’implémenter les groupes et les statuts dans Masolo. Nous y travaillons durement et, dans quelques mois, les groupes seront disponibles. Le moment venu, les utilisateurs seront avertis à travers des mises à jour de l’application qui spécifieront les nouvelles fonctionnalités ajoutées. Nous recommandons aux gens de s’approprier cette œuvre congolaise, en l’utilisant régulièrement et en nous faisant parvenir leurs différentes remarques et recommandations, à travers notre site ou sur Play store. Enfin, nous disons un grand merci à tous ceux qui l’utilisent déjà, leurs remarques et suggestions ont permis de stabiliser la version en production.

Source : vaticannews

Return to the list of news