BIBLICAL PERSONS


DAVID

David/Landry Banga/LCA

PERSONNAGES BIBLIQUES. Le père Alexandre Kabera est prêtre du diocèse de Kigali au Rwanda et bibliste. En mission au Canada, il est membre de l’Association catholique des études bibliques au Canada (Acebac), et auxiliaire à l’enseignement à l’Université Laval au Québec. Dans ce texte, il présente le personnage de David.

David, signifie « bien-aimé ». Il est une figure importante de la Bible en tant que troisième roi de la monarchie unifiée d’Israël et de Juda après Saül et Ish-boshet. Son père est Jessé et sa mère est Nitzevet fille d’Adael, telle qu’identifiée par le Talmud. Il est l’un des fondateurs majeurs de l’État israélite avec Salomon, son fils et successeur. Il est aussi le principal auteur des psaumes. 

Jeunesse et élection de David

En présence du prophète Samuel : « Jessé fit donc venir David : le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau. Le Seigneur dit alors : ‘Lève-toi, donne-lui l’onction : c’est lui ! ‘ » (1 S 16, 10-13). David est le plus jeune d’une famille de huit frères. Quand il naît à Bethléem en Judée, le roi Saül règne sur le peuple d’Israël. À l’adolescence, le jeune David est berger pour les brebis et les chèvres de son père Jessé. Le prophète Samuel est appelé par Dieu pour annoncer à David un destin étonnant. En versant de l’huile sur la tête de David, Samuel lui apprend que Dieu l’a choisi pour devenir roi sur son peuple. À partir de ce moment, David est rempli de l’esprit de Dieu.

Quand les Philistins menacent les armées du roi Saül, David se distingue en terrassant le géant Goliath. Mais les succès de David rendent Saül jaloux ? Saül se met à pourchasser David mais quand celui-ci se trouve en position le tuer, il ne le fait pas car il ne voulait pas lever la main sur celui qui a été choisi par Dieu.

David, roi d’Israël

Saül ayant été tué dans une bataille, à l’âge de 30 ans, David est d’abord établi comme roi de la tribu de Juda à Hébron où il règne sept ans. Au Nord, règne un fils de Saül qui sera trahi et assassiné par ses propres généraux. C’est alors que David devient roi sur tout le peuple d’Israël.
La tradition attribue la composition de nombreux psaumes au roi David, mais aussi à Asaph. Il les aurait écrits au début du Xesiècle avant notre ère. Les exégètes estiment aujourd’hui que le livre des psaumes, ou le Sefer Tehillim en hébreu, est en fait une composition collective et anonyme.

La faute de David et son repentir

Au sommet de sa gloire, David se rend coupable d’un acte grave : il commet un adultère avec Bethsabée, la femme d’un de ses généraux. David va encore plus loin car il se débrouille pour faire assassiner le mari gênant. Suite à l’intervention du prophète Nathan, David prend alors la mesure de la gravité de ses actes. Il s’en repend sincèrement, mais le mal est fait.

Le prophète Nathan fit des reproches à David pour son péché et dit : « Maintenant l’épée ne se détournera plus jamais de ta maison, parce que tu M’as méprisé et que tu as pris la femme d’Urie le Hittite pour qu’elle devienne ta femme ». David reconnut son péché et dit à Nathan : « j’ai péché contre YHWH ! » Alors Nathan dit à David : « De son côté, YHWH pardonne ta faute, tu ne mourras pas, mais l’enfant qui t’est né mourra » (2 S 12, 1-15). David et Bethsabée auront un autre enfant, un fils, Salomon. Selon les livres de Samuel, David eut six fils nés à Hébron de femmes différentes, neuf fils nés à Jérusalem de femmes non nommées et quatre fils de Bethsabée : Amnon, Kileab, Absalom, Adonias, Schephathia Jithream, Salomon et une fille Tamar

Jésus fils de David, aie pitié de moi

L’expression Fils de David est un titre messianique juif devenu chrétien par le truchement des Évangiles. Il équivaut à « Messie », avec un accent très fort mis sur la royauté. Dans l’Ancien Testament, les grands textes messianiques sont associés à des figures royales. Plusieurs titres employés par le Nouveau Testament rappellent que Jésus était considéré comme le roi messianique issu de David ; le principal est « fils de David ».

À l’entrée de Jérusalem, la foule acclamait Jésus comme un roi, ce qui a déplu aux responsables religieux. « Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! » (Mt 21, 9. 15).

Ainsi s’accomplit la promesse de Dieu faite à David : « Quand le moment sera venu pour toi de rejoindre tes ancêtres décédés, j’établirai après toi l’un de tes propres descendants pour te succéder comme roi, et j’affermirai son autorité royale » (2 S 7, 12-16). Jésus guérit l’aveugle qui le suivit. Ce dernier devint le modèle du vrai disciple. Il faut se laisser conduire par le Maître à l’illumination de la foi.

Père Alexandre Kabera

Source : africa.la-croix

Return to the list of news