NIGERIA


Les Évêques multiplient les appels à la paix
et à la réconciliation à l'aube du Carême

Abuja (Agence Fides) - Construire la paix par le pardon mutuel et l'éducation. C'est l'appel lancé dans leurs messages de Carême par plusieurs Évêques du Nigeria. "Nos dirigeants ici dans le nord devraient faire de l'éducation leur première priorité au lieu de se battre pour le pouvoir", a déclaré Son Excellence Matthew Man-Oso Ndagoso, Archevêque de Kaduna, dans le nord du Nigeria, berceau du mouvement Boko Haram (qui signifie "l'éducation occidentale est interdite"), dont la violence continue de déstabiliser cette région du pays.

"L'insurrection de Boko Haram dans le nord-est découle simplement du manque d'éducation, la partie nord du pays a détenu le pouvoir plus que toute autre partie de ce pays et s'il y a une partie du Nigeria qui devrait bénéficier de l'éducation, ce devrait être le nord, au lieu de cela, nous sommes les plus mal lotis dans presque tout", a dénoncé l'Archevêque.

Mais la violence (physique, verbale et psychologique) est également en augmentation dans le sud-est du pays (voir aussi Fides 2/3/2022), comme l'a déclaré Son Excellence Mgr Peter Ebere Okpaleke, Évêque d'Ekwulobia. L’Évêque du diocèse du sud-est du Nigeria note que "l'agression et l'intimidation sont élevées au rang de style de vie et de technique de survie. Pourtant, au cœur de notre vocation chrétienne se trouve l'intronisation d'une "civilisation de l'amour", comme l'a formulé le pape Jean-Paul II". Mgr Ebere affirme qu'"il est donc nécessaire de revoir notre attitude à l'égard de la violence d'une part, et de la réconciliation, du respect mutuel, de la convivialité et de la solidarité d'autre part". Une conversion qui commence à se manifester dans le langage que nous utilisons car - rappelle l’Évêque - "les mots sont les fenêtres de notre cœur".

L'Archevêque de Lagos, Son Excellence Mgr Alfred Adewale Martins, lors de la première émission des réflexions de Carême intitulée : "Un retour en arrière", à l'occasion du mercredi des cendres, a appelé les politiciens et les prédicateurs menteurs à se repentir. L'Archevêque Martins a également appelé les fonctionnaires corrompus, ainsi que les auteurs de crimes violents et d'enlèvements, à se repentir tant qu'ils le peuvent. L'Archevêque a enfin invité les fidèles à prier pour la paix en Ukraine.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles