RD CONGO


Les évêques de la RDC annoncent leur intention
de redynamiser la pastorale des personnes âgées

Quelques membres du Comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)
Credit: Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)
 

Les évêques catholiques de la République démocratique du Congo (RDC) ont, dans leur dernière lettre pastorale, annoncé leur intention de redynamiser la pastorale des personnes âgées.

Dans leur lettre publiée le 4 mars, les membres de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) appellent le peuple de Dieu de la nation centrafricaine à prendre en compte les besoins des personnes âgées.

Faisant référence aux personnes âgées en RDC, les membres de la CENCO "exhortent tous les membres de l'Eglise-Famille de Dieu à s'occuper d'elles avec une attention particulière, selon les recommandations bibliques et les valeurs de la Tradition africaine".

"L'Eglise a toujours été aux côtés des personnes âgées. Loin de considérer cette proximité comme une simple question d'assistance et de charité, le Magistère n'a jamais cessé de rappeler l'importance primordiale de leur personne et de leur dignité, leur rôle et leur place dans l'Eglise et dans la société", affirment les évêques catholiques de RDC dans leur lettre publiée à l'issue de la réunion de leur Comité permanent du 22 au 25 février.

L'annonce des membres de la CENCO intervient quelques semaines après que le pape François ait déclaré l'instauration d'une journée internationale en l'honneur des grands-parents et des personnes âgées, qui se déroulera chaque année le quatrième dimanche de juillet, à proximité de la fête des grands-parents de Jésus, des saints Joachim et Anne.

Cette année, l'occasion sera marquée le dimanche 25 juillet, jour où le Saint-Père devrait présider une célébration eucharistique spéciale en l'honneur des personnes âgées du monde entier, selon le Dicastère du Vatican pour le Laïcat, la Famille et la Vie.

Dans leur lettre pastorale du 27 février intitulée "Ils portent encore des fruits dans la vieillesse", les membres de la CENCO expriment leurs préoccupations quant à la situation des personnes âgées dans le monde et en particulier dans la nation centrafricaine.

"Il est également triste de constater qu'aujourd'hui, la dignité et la place des personnes âgées dans le monde en général et dans notre pays en particulier tendent à changer, l'ancien ordre social est en train d'être renversé. Le prestige social dont jouissent les personnes âgées est remplacé par des attitudes de rejet, d'exclusion, de marginalisation et d'abus", déclarent les évêques catholiques de la RDC.

Ils ajoutent : "La vieillesse est davantage perçue en termes de maladie, de déficit, de misère, d'appauvrissement, de surpeuplement, de fardeau et de mort".

"Après avoir souffert pour l'éducation de leurs enfants et des membres de leur famille, certaines personnes âgées se sont retrouvées à la fin de leur vie coupée de leurs relations familiales pour vivre seules, dans la rue ou dans des internats", affirment les membres de la CENCO.

De nombreuses personnes âgées en difficulté en RDC sont exposées à la mendicité et doivent parcourir de longues distances pour trouver de la nourriture, disent les évêques et poursuivent : "L'attitude la plus déplorable est le rejet par les membres de la famille de certaines personnes âgées accusées de pratiquer la sorcellerie. ”

Ces attitudes envers les personnes âgées proviennent d'une conception étroite et erronée de la vieillesse comme une "période d'inutilité, d'inefficacité, de perte de fertilité et de créativité", expliquent-elles.

Dans ce contexte, les évêques appellent à un changement d'attitude envers les personnes âgées.

"Nous devons les aimer, les valoriser en tant que filles et fils de Dieu en tenant compte de leurs besoins et en nous mettant à leur service à travers diverses œuvres de charité", insistent-ils, ajoutant : "Nous devons faire tout notre possible dans notre travail pastoral pour prendre leur situation à cœur et pour tirer le meilleur parti de leurs dons et de leurs capacités afin que leur fécondité soit réalisée".

Les évêques invitent les jeunes à "jeter un nouveau regard sur la vieillesse". Aimer et respecter les personnes âgées en faisant un geste de tendresse envers elles, en particulier les plus abandonnées, dans les foyers et les résidences, celles qui ne voient plus leurs proches".

Dans leur dernière déclaration collective, les membres de la CENCO exhortent les agents pastoraux à "rechercher la communion dans l'Église Corps du Christ en impliquant toutes les personnes et en particulier les personnes âgées. Impliquez-les dans la transmission de la foi, dans le dialogue avec les jeunes et dans la préservation des racines des peuples".

"Tous les groupes d'action, communautés, associations et mouvements catholiques doivent inclure dans leur programme (et) des activités destinées aux personnes âgées et aux familles", demandent en outre les évêques dans leur lettre pastorale.

Ils poursuivent en disant : "rassurer les personnes âgées sur notre soutien et notre proximité avec elles et les encourager à utiliser leurs capacités, leurs talents et leur charisme. ”

La CENCO exprime sa conviction que les personnes âgées "ont beaucoup à donner et peuvent encore donner beaucoup à la vie de l'Eglise-Famille de Dieu, qui est en RD Congo et à notre société".

"Que la Vierge Marie, Mère du Sauveur et de l'Eglise, soutienne constamment toutes les personnes âgées et les inspire par son exemple de sérénité dans les moments d'épreuve", implorent les membres de la CENCO dans leur lettre collective dans laquelle ils annoncent leur intention de renforcer la pastorale des personnes âgées.

 

ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
donyalla@aciafrica.org

Retour à la liste des nouvelles