NIGER

Crainte d’un crack des structures sanitaires après le premier cas avéré de Covid-19

Niamey (Agence Fides) – « Hier soir, une forte pluie est parvenue à laver le virus qui a officiellement contaminé une personne ayant voyagé dans divers pays » indique à l’Agence Fides le Père Mauro Armanino, de la Société des Missions africaines (SMA) depuis la capitale du Niger, Niamey.

Selon les autorités locales, il s’agit d’un camionneur nigérien qui, parti de Lomé (Togo) est parvenu au Niger en passant par Accra (Ghana), Abidjan (Côte-d’Ivoire) et Ouagadougou (Burkina Faso).

Le Père Armanino décrit comme suit la situation actuelle du Niger, l’un des pays les plus pauvres d’Afrique et du monde. « Ici aussi, au Niger comme ailleurs, ont été prises des mesures visant à fermer l’ensemble des établissements d’enseignement, de bloquer les rencontres internationales, de fermer les laboratoires, les mosquées et les églises… Il existe un peu de crainte, surtout de la part des autorités, de voir les structures sanitaires être saturées, vu le peu d’appareillages médicaux dont elles disposent ». Les frontières terrestres et aériennes ont également été fermées.

« Pour le reste – continue le missionnaire – la population est invitée à faire attention aux symptômes, à se laver plus souvent les mains et à éviter les rassemblements – baptêmes, mariages et obsèques ». « Certes, ce n’est pas facile, vue la proximité sociale, par exemple au marché, qui est quotidienne ».

« On espère surtout que la chaleur et le sable sauveront le Niger » conclut le missionnaire.
Le Niger est le 36ème pays d’Afrique sur 54 à enregistrer des cas d’infection de Covid-19. Selon les données de l’OMS, les cas jusqu’ici enregistrés en Afrique sont plus de 700 et le nombre des morts d’au moins 17.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles