Angola

ANGOLA - 2,3 millions de personnes en état d’insécurité
alimentaire dont 490.000 enfants suite à la sécheresse

Chiulo (Agence Fides) – Dans le sud de l’Angola, au sein des provinces de Cunene, Huila et Namibe, dure depuis six mois un état d’urgence dû à la sécheresse, qui a des répercussions très sérieuses sur les conditions de santé de la population locale, en particulier des enfants. La note envoyée par l’ONG Médecins avec l’Afrique CUAMM à l’Agence Fides lance un appel visant à lutter contre la malnutrition, à garantir de l’eau propre et diverses autres interventions urgentes pour améliorer les conditions de l’hôpital de Chiulo, qui se trouve au centre de la zone intéressée par l’urgence sécheresse.

La province de Cunene où se trouve l’hôpital de Chiulo, est une zone semi-désertique. Au cours de ces dernières années cependant, les précipitations ont été toujours plus rares et cette année la saison des pluies a été pratiquement inexistante, ainsi que le raconte Carlo Caresia, médecin et chef de projet de l’intervention du CUAMM à Chiulo. « Comme on le craignait, une fois entrés dans la saison sèche, les résultats du manque d’eau se font sentir. Dans les villages, souvent éloignés de l’hôpital, est en cours la véritable situation d’urgence. Les récoltes de blés ont été perdues, femmes et enfants sont gravement malnutris, les hommes contraints à abandonner les villages pour aller à la recherche d’eau et de fourrage pour le bétail dans le nord. L’hôpital de Chiulo est, lui aussi, privé d’eau courant depuis plusieurs mois, ce qui a des répercussions très graves sur le niveau d’hygiène qu’il est possible d’assurer et sur la qualité des soins pour les patients ».

En pleine saison sèche, le gouvernement angolais estime que 2,3 millions de personnes doivent aujourd’hui faire face à une situation d’insécurité alimentaire dont plus de 490.000 enfants de moins de 5 ans. Selon les données de l’UNICEF, en province de Cunene, le taux de malnutrition aigüe a doublé au cours des derniers mois, passant de 3,7% à la saison des pluies à 7% actuellement soit plus de 8.000 enfants gravement malnutris qui s’ajoutent aux 20.000 présents en province d’Huila. De ces enfants, très peu nombreux sont ceux qui arrivent à l’hôpital pour se faire soigner. Les estimations font état d’un taux de 10% des cas attendus effectivement reçus au sein de l’unité pour malnutris de l’hôpital de Chiulo.

Source: fides.org

Retour à la liste des nouvelles