DR Congo

L’EGLISE INTERVIENT DANS LE CONFLIT YAKA ET TEKE  

Mgr Jean-Pierre Kwambamba avec les chefs coutumiers Teke et Yaka à l'évêché de Kenge, le mardi 27 septembre 2022
Mgr Jean-Pierre Kwambamba avec les chefs coutumiers Teke et Yaka à l'évêché de Kenge, le mardi 27 septembre 2022 

Le territoire de Kwamouth, dans le Sud-ouest de la RD Congo, enregistre des violents affrontements entre les communautés Téké et Yaka depuis plusieurs semaines. Suite à ces conflits, les évêques de Kinshasa et de Kenge sont allés à la rencontre de ces deux communautés afin de trouver des voies de paix. Ils ont appelé à la cessation des combats.


Christine Kinghombe - Cité du Vatican et Jean-Baptise Malenge - Kinshasa

Le dimanche 25 septembre, l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo, a présidé une messe dans l’église paroissiale saint Yves, de Kwamouth, à quelque 370 kilomètres de la capitale congolaise, dans la province du Mai-Ndombe. La paroisse relève de la partie rurale du vaste l’archidiocèse.

L’archevêque a effectué une visite sur les lieux où des massacres ont eu lieu récemment dans le conflit opposant les communautés Yaka et Teke. Il a demandé d’offrir à Dieu, dans la prière, la souffrance des uns et des autres. Il a vu, entendu et touché du doigt la crise qui a détruit l’amour fraternel.

Rien ne doit briser la paix entre les communautés

«Que recherchons-nous pour briser ainsi la paix?» a demandé l’archevêque de Kinshasa. Pour le cardinal Fridolin Ambongo, la crise entre les peuples Yaka et Teke est né non seulement de la soif des richesses, mais elle a pour origine le péché, la soif du pouvoir et de l’avoir. Les conflits communautaires naissent lorsqu'on est préoccupé par «le souci exagéré des biens pour soi-même, pour sa famille. On ne mesure pas les conséquences des attitudes que nous affichons par rapport aux biens matériels», a-t-il fait observer.

A Kenge, la recherche des voies de paix avec les chefs coutumiers

Dans le diocèse voisin de Kenge, le lundi 26 septembre, Mgr Jean-Pierre Kwambamba a reçu les principaux chefs coutumiers des peuples Yaka et Teke de son diocèse. Le conflit né dans le territoire de Kwamouth a débordé dans le diocèse de Kenge, qui reçoit de nombreux déplacés dans les villes et les cités comme Bandundu, Fatundu, Misay et Kenge. Mgr Kwambamba cherche avec les chefs coutumiers des voies de paix, et il plaide pour l’assistance humanitaire en faveur des déplacés.

Des violents affrontements entre Teke et Yaka ont fait plusieurs morts et des milliers de déplacés dans le Sud-Ouest de la RD Congo. Certains membres de la communauté Teke craignent que les Yaka, qui vivent avec eux depuis des années, n’accaparent leurs terres et ne les occupent.

Source : vaticannews

Return to the list of news