AFRIQUE DU SUD

 QUAND LA DIXIÈME MERVEILLE D'AFRIQUE DU SUD RÉVÉLERA SA SPLENDEUR

Les montagnes de Barberton Makhonjwa au nord-est d’Afrique du Sud ont été incorporées dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est le dixième site sud-africain à bénéficier de ce noble statut. Découverte.

Des collines verdoyantes aux mamelons bien arrondis. Des vallées et anfractuosités aux forêts galeries d’une luxuriance aux allures aguichantes. Quant à l’infini firmament, il exhibe sans parcimonie tout son bleu d’une sublime et irrésistible beauté.

On a beau multiplier des descriptions romantiques, rien en réalité ne vaut la découverte par soi-même des montagnes de Barberton Makhonjwa dans la province de Mpumalanga au nord-est d’Afrique aux frontières mozambicaine et swazie (eSwatini, ancien Swaziland).

Les montagnes de Barberton Makhonjwa sont selon des géologues constituées de roches volcaniques et sédimentaires datant de 3,6 à 3,25 milliards d’années, lorsque les premiers continents ont commencé à se former sur la terre primitive. Ce relief est aussi le résultat « des impacts de météorites formées juste après la fin du grand bombardement (4,6 à 3,8 milliards d’années) qui sont particulièrement bien préservées ».

Le pays de Mandela riche en patrimoines mondiaux !

Une merveille naturelle tellement captivante que l’UNESCO a mis un point d’honneur à inscrire le site Barberton Makhonjwa dans le patrimoine mondial. C’est le dixième site sud-africain à intégrer le cercle à jouir de ce privilège. Les neuf autres sont : Khomani, Mapungubwe, Richtersveld, Parc Maloti-Drakensberg, Parc de la zone humide d’iSimangaliso, Dôme de Vredefort, les Aires protégées du Cap, les sites des fossiles de Kromdraai, Sterkfontein et Swartkrans. Sans oublier le célèbre Robben Island.

Située à quelque 7 km du rivage, cette île de l’Atlantique est devenue célèbre pour avoir abrité la prison qui a accueilli des héros de la lutte contre l’apartheid. Parmi eux, Nelson Mandela, Jacob Zuma et Kgalema Motlanthe. Comme si c‘était une antichambre du pouvoir, les deux premiers ont été présidents tandis que Motlanthe a servi son pays comme vice-président de la République.

Source : afriquemedia

Retour à la liste des nouvelles