SENEGAL

 

SENEGAL - Lancement d’une campagne nationale en faveur
des migrants et réfugiés de la part de la Caritas Sénégal

Dakar (Agence Fides) – Du 19 au 24 juin, la Caritas Sénégal organise à Dakar une campagne d’action en faveur des migrants et réfugiés, du 19 au 24 juin 2018, dans le cadre de la Semaine d’Action Mondiale de Caritas Internationalis, en vue d’encourager les communautés à rencontrer, connaître, et partager avec les migrants et les réfugiés.

La Semaine d’Action Mondiale consacrée aux Migrants est l’un des temps forts de la campagne mondiale « Partager le chemin », initiée par les 165 organisations de Caritas et lancée » par le Pape François, le 27 septembre 2017 au Vatican. Une rencontre symbolique de lancement avait eu lieu à Dakar, à la même date, au PARI et regroupé, outre l’équipe du PARI, le Secrétariat Général de Caritas Sénégal et des migrants et des réfugiés au Sénégal.

Pour la célébration nationale de cette semaine, Caritas Sénégal propose, après le point de presse de mardi 19 juin, plusieurs activités et des cadres de rencontres du vendredi 22 au dimanche 24 juin, pour prendre la parole, sensibiliser et plaider en faveur des migrants ; favoriser la culture de la rencontre et de la solidarité et prier pour soutenir les personnes qui vivent les conditions particulièrement difficiles de la migration.

Parmi les initiatives promues dans le cadre de la campagne de cette année se trouve le Repas partagé avec les migrants en prison à la Prison Camp Pénal de Dakar le 23 juin et la Messe dominicale le 24 juin l’église Saint Joseph de Médina, suivie de moments de partage, « Repas partagé » et d’animation culturelle. Ce programme est ouvert à l’ensemble des organisations ainsi qu’aux personnes mobilisées pour la cause des migrants et des réfugiés, placés au cœur de cette semaine d’action.

Le Sénégal est un pays de forte émigration mais également de transit pour des migrants provenant de différents pays d’Afrique en direction d’autres destinations. Il accueille en outre des réfugiés provenant de Gambie et dispose d’un fort taux de migration interne des zones rurales en direction des principales villes du pays et en particulier de la capitale, Dakar. Selon une étude de 2011, en 2009, la population du département de Dakar de l’âge de 20 ans était à 45% originaire d’autres zones du pays.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles