KENYA

KENYA - Solidarité des Evêques après l’effondrement d’une digue
ayant fait au moins 45 morts à cause des fortes pluies

Nairobi (Agence Fides) – « Nous sommes profondément peinés suite à la perte de vies humaines, à l’existence de blessés et aux énormes dommages matériels s’étant vérifiés dans tout le pays, la pire tragédie et la plus choquante ayant été l’effondrement de la digue de Nakuru-Solai, qui a provoqué plusieurs morts et disparus » affirme, au nom de la Conférence épiscopale du Kenya, S.Exc. Mgr John Oballa Owaa, Evêque de Ngong et Président de la Commission épiscopale Justice et Paix, en présentant ses condoléances aux familles des victimes des inondations causées par les fortes pluies qui frappent le Kenya depuis le mois de mars. La tragédie la plus grave a eu lieu le 9 mai, avec l’effondrement de la digue de Nakuru-Solai, sise à 10 Km de Nakuru, effondrement qui a submergé des habitations dans un rayon de 2 Km. Les morts sont au moins au nombre de 45 alors que différentes personnes sont encore portées disparues.

Avec cette tragédie, le bilan des victimes des pluies torrentielles dépasse globalement le nombre de 160 morts depuis mars.

« En ces douloureuses circonstances, je désire exprimer la solidarité et les prières de l’Eglise catholique au Kenya et nos plus sincères condoléances aux parents des victimes et à tous ceux qui souffrent à cause des conséquences de ces nombreuses catastrophes » écrit le Président de la Commission épiscopale Justice et Paix.

« Alors que nous faisons l’éloge du bon travail des équipes de secours qui oeuvrent sur le terrain, nous demandons cependant aux institutions et aux autorités responsables de toujours garantir la sécurité des citoyens, en s’assurant que les normes prescrites soient respectées sans compromis. Nous demandons à ce que les gouvernements, national et provinciaux, répondent au travers d’initiatives concrètes à de telles tragédies. Nous demandons à tous les kenyans et aux personnes de bonne volonté d’aider nos frères et sœurs qui ont besoin de notre aide » conclut l’Evêque de Ngong.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles