Relations entre chrétiens et musulmans

Cheminement des Missionnaires d'Afrique avec les Musulmans

La fondation de la Société des Missionnaires d'Afrique est intimement et naturellement liée aux musulmans et à la religion islamique pour deux raisons majeures:

Tout d'abord les relations et rencontres de notre fondateur le Cardinal Lavigerie avec les musulmans au Liban, en Syrie et en Afrique du nord.

Deuxièmement, la naissance et la croissance de notre Société en milieu Arabo-islamique en Algérie et en Tunisie.


 

Le Cardinal Lavigerie et les musulmans

Sa première rencontre avec les musulmans au Liban et en Syrie en 1860 a non seulement marqué le Cardinal pour le reste de sa vie, mais l'a réorienté dans sa vocation comme prêtre catholique. Alors que vingt-cinq ans plus tard il se trouvait en Algérie et parlait de cette première expérience, il avouait: "C'est là que j'ai découvert ma réelle vocation." Et reliant cette première rencontre à sa présence et son travail en Afrique du nord en particulier et en Afrique en général il pouvait dire : "...Ainsi lorsque je suis venu à vous...je suivais simplement le chemin où j'avais été conduit depuis ma jeunesse. Je répondais à l'appel de Dieu."

Cet appel de Dieu reçu sur le chemin de Damas, ainsi qu'il le disait, s'est développé par la suite en une triple vocation: celle de rendre témoignage du Christ aux musulmans (Cf. L'Afrique du nord), la proclamation de l'Evangile aux Africains, (i.e. le Sud Sahara) et la promotion du dialogue œcuménique, particulièrement avec les églises de l'est.

Dans son allocution le jour de son installation comme évêque d'Alger, Mgr Lavigerie adressa ces paroles aux musulmans Algériens :

"Je prétends avoir droit au privilège de vous aimer comme mes enfants, même si vous ne me reconnaissez pas comme votre père... Il existe deux choses que nous ne nous lasserions jamais de faire: choses qui ne vous donneraient aucun souci et qui ne vous éloigneraient pas de nous: la première c'est de vous aimer et si possible de vous le prouver en vous faisant du bien; la seconde est de prier pour vous Dieu, Père et Maitre de la création, pour qu'il nous donne abondamment la lumière, le pardon et la paix." 


 

Missionnaires d'Afrique et Musulmans
 

Afin de remplir cette triple vocation, l'Archevêque Lavigerie fonda la Société des Missionnaires d'Afrique (1868) et la Congrégation de Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique (1869). Alors que notre nom définit le lieu géographique et social de notre vocation, notre vêtement traditionnel (gandoura, burnous, chechia et rosaire) d'autre part il exprime symboliquement l'esprit et la méthode que nous avons à suivre pour répondre à notre mission.

Ce qui, en outre, comprend que nous avons à nous adapter aux populations auxquelles nous sommes envoyés, i.e. leurs cultures, leurs langues, leurs styles de vie, pour autant qu'ils ne contredisent pas les valeurs évangéliques. En d'autres mots "Nous faire tout à tous" (1 Cor 9 : 22).

 D'autre part ce vêtement nous rappelle nos racines Arabo-islamiques et notre mission auprès des Musulmans en général. Nos "Constitutions et lois" nous rappellent cette mission :"Du fait de ses origines, notre Société a toujours porté une attention particulière aux "croyants de l'Islam." (Constitutions et Lois, chapitre I article 1).