EGYPTE

 EGYPTE - Plus de 400 personnes interrogées dans le cadre de l’enquête
sur le meurtre de l’Abbé du Monastère copte orthodoxe Saint Macaire

Le Caire (Agence Fides) – Plus de 400 interrogatoires ont été menés par l’autorité judiciaire égyptienne dans la région de Wadi Natrun ou le seront dans les prochains jours dans le cadre de l’enquête relative au meurtre de l’Evêque copte orthodoxe Epiphanius, tué à l’aube du Dimanche 29 juillet au Monastère Saint Macaire, dont il était l’Abbé. Ont été appelés à rendre des dépositions devant les enquêteurs, outre les moines, des ouvriers, des agriculteurs et des personnes de confiance fréquentant habituellement le Monastère. Cependant, jusqu’à présent – indiquent les sources officielles de l’Eglise copte orthodoxe consultées par l’Agence Fides – personne n’a été inculpé du meurtre de l’Evêque.

Entre temps, dans la journée du Dimanche 5 août, par une mesure approuvée par le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II, a été décrétée l’expulsion du monastère de l’ancien moine Isaiah el Makary, qui a dû abandonner la condition monastique et le nom qu’il avait pris en entrant en religion. Au moine, dépouillé de son habit, il a été demandé de se repentir pour le salut de son âme alors qu’a été adressé à tous l’invitation à préserver la pureté de la vie monastique. Cependant les mesures prises vis-à-vis d ce moine – a précisé le porte-parole de l’Eglise copte orthodoxe, le Père Boulos Halim – ne doivent pas être mises en relation avec la mort de l’Abbé, étant le résultat d’un procès disciplinaire canonique ayant débuté au début de cette année et dont la première mesure punitive – la suspension de la vie monastique pour une durée de trois ans – avait été révoquée après que les confrères du moine aient signé une pétition en sa faveur.

La rigueur disciplinaire usée vis-à-vis du désormais ancien moine Isaiah al Makary se place dans la réélaboration de la vie monastique depuis longtemps commencée au sein de l’Eglise copte orthodoxe et qui a connu une accélération indubitable après l’assassinat dans le monastère de l’Evêque Epiphanios. Le 3 août, le Comité pour le Monastères du Saint Synode copte orthodoxe a disposé 12 règles – ratifiées par le Patriarche Tawadros II – auxquelles devront adhérer tous ceux qui vivent la condition monastique au sein de l’Eglise copte orthodoxe. Les mesures visent à préserver la vie monastique en tant que condition de vie retirée du monde et marquée par des moments de prière, de travail et de silence. Ainsi, il est demandé aux moines et aux moniales coptes orthodoxes de fermer leurs comptes personnels et leurs éventuels blogs sur les réseaux sociaux, considérés d’une manière critique comme des instruments utilisés surtout pour diffuser des « idées confuses » et alimenter des personnalismes. Tawadros II a ratifié également la mesure visant à suspendre pour un an l’acceptation de nouveaux candidats à la vie monastique et celle concernant la réglementation plus rigoureuse des moments d’accès de visiteurs et de pèlerins aux monastères. Parmi les 12 mesures disciplinaires figure également l’interdiction pour les moines et les moniales de recevoir des donations de fidèles, qui pourront désormais être reçues seulement par l’Abbé ou l’Abbesse du Monastère.

Source :  fides.org

Retour à la liste des nouvelles