AFRIQUE

AFRIQUE - Relever le défi de la paix en Afrique,
un rêve possible par le dialogue et non par le recours aux armes

« Qui sauvera la Centrafrique, le Congo Kinshasa, la Somalie, le Soudan du Sud, le Nigeria, la Libye etc. ? Qui sauvera en réalité l'Afrique de toute cette violence qui endeuille et appauvrit continuellement le continent africain de plus en plus victime de la barbarie de ses propres fils ? L'Afrique sera-t-elle un jour affranchie de cette spirale de violence ? Tant de questions qui troublent nos nuits » indique à l’Agence Fides le Père Donald Zagore, missionnaire de la Société des Missions africaines, en commentant quelques-uns des épisodes de violences enregistrés ces derniers jours sur le continent. « Plus que jamais des actions concrètes et effectives doivent être prises pour sauver la vie de millions d'hommes, de femmes, et d'enfants, désespéramment sacrifiés. Non, l'Afrique n'est pas un cimetière à ciel ouvert où les morts se comptent pas milliers. Non, l'Afrique n'est pas cette terre où le pillage de l'économie, la torture, les assassinats, ne sont que banalités. Non, l'Afrique n'est pas cette arène où le mal triomphe toujours » insiste le missionnaire.

« Il est grand temps que les africains prennent conscience de cette tragique fatalité. Il est grand temps que les africains refusent de s'enfermer dans cette logique de violence interminable que nous imposent des hommes sans foi, ni loi, des hommes qui paradoxalement trouvent dans la destruction de l'humanité la voie par excellence pour réaliser leur humanité. Il est temps que naissent sur ce continent des hommes et des femmes épris de paix” ajoute-t-il.

« Si l'histoire de notre continent à travers ses rebellions, ses guerres interminables a prouvé que la violence comme moyen d'expression est la chose la plus prisée sur le continent africain, il faut le dire haut et fort, la violence n'a jamais été et ne sera jamais une solution à nos problèmes. On ne construira jamais notre continent en utilisant le langage des armes. Seul le dialogue vrai qui transcende tout germe de ségrégation et de marginalisation en vue de rassembler et d'embrasser tous, sans exception aucune, pourra sauver le continent africain ».

« Relever le défi de la paix par le dialogue vrai de toutes ses difficultés chroniques qui empêchent l'amélioration des peuples africains dans le sens de l'égalité, de la responsabilité et de la liberté demeure un impératif de grande importance. Cela ne sera possible que par la culture d'un amour social vivifié par le sens ardu de la charité » conclut le Père Zagore.

 Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles