EGYPTE

Nouvelles menaces djihadistes à l’encontre des coptes, à éliminer en tant que responsables de la construction d’églises, d’évangélisation et de non respect de la charia.

Le Caire (Agence Fides) – Les coptes en Egypte n’acceptent pas la condition de soumission imposée aux chrétiens dans les sociétés islamiques. Ils continuent à construire des églises et même à promouvoir des chaînes de télévision pour diffuser le message chrétien. C’est pourquoi ils doivent être frappés en tant qu’infidèles combattants et leurs églises faites exploser. Tel est, en synthèse, le message d’instigation à la violence à l’encontre des coptes égyptiens contenu dans un dossier diffusé ces jours derniers par la Fondation Wafa Media, organe de propagande djihadiste considérée comme affiliée au réseau du prétendu « Etat islamique »

Au cours de la seule année 2017, le terrorisme djihadiste a perpétré trois massacres de chrétiens coptes outre différents assassinats. Le 9 avril, Dimanche des Rameaux, les attentats contre deux églises coptes – l’une de la région de Tanta et l’autre à Alexandrie – ont fait 45 morts et plus de 130 blessés. Le 26 mai, une attaque terroriste contre un autobus de pèlerins dans le gouvernorat de Minya a porté à la mort de 28 coptes.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles