ZAMBIE

ZAMBIE - Contrariété des églises de Zambie à l’égard de la suspension
de la licence de transmission de Prime Télévision

Lusaka (Agence Fides) – « Il s’agit d’une hypocrisie que la suspension de la licence de transmission de l’une des chaines de télévision privée alors meme que les moyens de communication de propriété gouvernementale ou contrôlés par le gouvernement sont aussi misérablement peu professionnels et éthiques » affirme une déclaration conjointe formulée par les trois principales confessions chrétiennes présentes en Zambie, à savoir la Conférence épiscopale de Zambie, le Conseil des églises en Zambie et l’Association évangélique de Zambie, à propos de la suspension de la licence de transmission de Prime Télévision.

Les autorités zambiennes ont suspendu les transmissions de Prime Télévision sur la base d’un rapport publié en février dernier selon lequel les nouvelles diffusées par la chaine auraient « une couverture partisane, sont fallacieuses, susceptibles d’inciter à la violence et utilisent un langage méprisant ».

Les propriétaires de la chaine privée accusent le gouvernement de vouloir faire taire une voix non alignée après qu’en février le programme de nouvelles de Prime Télévision ait diffusé des reportages concernant les violences perpétrées par la police à un rassemblement de l’opposition dans les environs de Sesheke, dans la province occidentale de la Zambie.

Le parti du Président, Edgar Lungu, s’était plaint des reportages de la chaine, les qualifiant de « propagande travestie en nouvelles ».

Les églises chrétiennes de Zambie ont déclaré que, si les mêmes règles que celles employées pour suspendre Prime Télévision devaient être appliquées erga omnes, il faudrait suspendre également la licence de moyens de communication d’Etat els que la Zambia National Broadcasting Corporation. « Cet épisode démontre combien les consciences de ceux qui se trouvent au gouvernement sont mortes » conclut la déclaration.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles