ÉTHIOPIE

CRASH AÉRIEN EN ÉTHIOPIE : LES PAYS LES PLUS AFFECTÉS

Des 157 personnes ayant péri ce matin dans le crash du Boieng 737 de la compagnie éthiopienne Ethiopian Airlines, trente-deux étaient de nationalité kényane. Loin devant le Canada qui a perdu dix-neuf de ses ressortissants et l‘Éthiopie qui en pardu neuf.

En bon père de la Nation, il a lancé sur Twitter un message de réconfort, mais surtout d’espoir à son peuple. « Nous sommes attristés par les nouvelles d’un avion de passagers Ethiopian Airlines qui aurait chuté 6 minutes après le décollage en route vers le Kenya. Mes prières vont à toutes les familles et aux associés de ceux qui sont à bord », a écrit Uhuru Kenyatta quelques minutes après que les médias ont sonné le tocsin sur le crash du vol ET 302 d’Ethiopian Airlines à en partance d’Addis-Abeba pour Nairobi au Kenya.

Mais, le Premier ministre éthiopien avait déjà le pressentiment qu’il n’y avait aucun survivant. « Le Bureau du PM, au nom du gouvernement et du peuple éthiopien, voudrait exprimer ses plus sincères condoléances aux familles de ceux qui ont perdu leurs proches sur le Boeing 737 de Ethiopian Airlines sur un vol régulier à Nairobi, au Kenya, ce matin », a déclaré très tôt, Abiy Ahmed.

Effectivement, les dernières nouvelles ont douché les espoirs du président kényan et confirmé les craintes d’Abiy Ahmed. Aucun survivant n’a pu être trouvé sur le lieu du crash. Toutes les 157 victimes dont huit membres d‘équipage ont péri lorsque le vol ET 302 en partance d’Addis-Abeba pour Nairobi s’est écrasé ce dimanche 10 mars dans la région de Bishoftu en région Oromia, à une soixante de kilomètres au sud de la capitale éthiopienne.

Et selon les chiffres rendus publics par la chaîne de télévision kényane NTV Kenya, 32 des 157 victimes étaient kényans. D’autres pays ont également perdu les leurs dans ce crash. Il s’agit par exemple du Canada dont 18 ressortissants ont péri et de l‘Éthiopie qui a enregistré une perte de 9 personnes.

Les autres nationalités sont : 8 Italiens, 8 Chinois, 8 Américains, 7 Français, 7 Britanniques, 6 Egyptiens, 5 Néerlandais et 4 Indiens

Ce crash du Boeing 737 intervient dans un contexte où Ethiopian Airlines connaît une forte expansion saluée par des experts en transport et en économie. Grâce à cette expansion, la compagnie détenue à 100 % par l‘état éthiopien permet au pays d’assumer son statut de hub pour la navigation aéronautique dans le continent africain.

Source : afriquemedia.tv

Retour à la liste des nouvelles