RD CONGO

RD CONGO - Léonie Kandolo, une catholique engagée en faveur du bien commun

Kinshasa (Agence Fides) – Parmi les témoignages de figures féminines congolaises, sources d’inspiration pour les nouvelles générations qui manquent aujourd’hui de points de repère, se trouve aujourd’hui Léonie Kandolo, membre et porte-parole du Comité Laïc de Coordination (CLC), ce comité qui a organisé avec succès de nombreuses manifestations pour exiger le respect de la constitution. Ces manifestations ont conduit à l'organisation des élections de décembre 2018.

Ainsi que cela a été indiqué à l’Agence Fides, parmi les 50 femmes sources d’inspiration pour la société congolaise actuelle – selon une liste établie par le journal en ligne pourelle.info à l’occasion de la journée internationale de la femme du 8 mars, se trouve la catholique Léonie Kandolo. Diplômée en gestion et marketing, elle dispose d’une expérience dans le monde des affaires ayant dirigé pendant longtemps une imprimerie qui employait au moins 120 personnes. Comme activiste elle est co-fondatrice de quelques mouvements et organisations, dont l’organisation non-gouvernementale «Protection enfants Sida». Dans ce cadre elle a travaillé avec plusieurs partenaires dont l’Unicef et le Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida dans la sensibilisation sur le VIH/Sida dans plusieurs centaines d’écoles de la République démocratique du Congo.

Avant d’être une activiste, elle se qualifie d’abord comme étant catholique et à toutes les catholiques Léonie Kandolo recommande « un engagement altruiste dans la charité et l'intégrité ». « Nous devons essentiellement être guidées par l'amour, par le bien commun, et savoir que quand on s'engage dans un combat, il faut rester intègre jusqu'au bout, et garder à cœur que la cause pour laquelle on se bat est supérieure à soi-même » affirme-t-elle dans la note envoyée à Fides.

Soucieuse des droits fondamentaux, Léonie Kandolo est parmi les gens qui ont initié un programme pour faire la jonction entre le VIH-Sida et les Droits de l’homme en République démocratique du Congo. Elle est membre de « Women International League for Peace and Freedom ».

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles