Missionnaires d’Afrique

Vers le 150 anniversaire des Missionnaires d’Afrique (Prêtres, Frères et Sœurs)

Du 8 décembre 2018 au 8 décembre 2019, la Société des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) et les Sœurs
Missionnaires Notre-Dame d’Afrique (Sœurs Blanches), célèbrent 150 ans d’histoire.

Des femmes et des hommes vivant au cœur du monde africain depuis 150 ans !
C’est en 1868 en Algérie, que fut fondée la Société des Missionnaires d’Afrique par Mgr Charles Lavigerie, alors archevêque d’Alger. L’année suivante, il collabora avec Mère Marie Salomé à la fondation de la Congrégation des Sœurs Missionnaires Notre-Dame d’Afrique. Lavigerie était un visionnaire et un très grand organisateur. Homme de foi et de décision, il avait confiance en Dieu et en ces centaines de jeunes hommes et femmes qui répondirent à son appel de partir d'Alger vers les contrées du centre de l'Afrique. Il avait confiance en l'avenir des Africains et des Africaines.


Dès 1866, Monseigneur Charles Lavigerie est venu en aide aux victimes d’une famine qui sévissait à Alger. Plus tard, il a voulu lutter contre l’esclavage. Il rassemble alors des hommes et des femmes missionnaires pour la proclamation de l’Évangile sur toute l’étendue du continent africain. Ces missionnaires, fortement attachés au Christ, ont quitté leur famille, leur pays et leur mode de vie pour vivre avec les peuples africains, apprendre leurs langues, découvrir leurs cultures et compatir à leurs souffrances.

En 1868, pour les Pères Blancs, en 1869 pour les Sœurs Blanches, c’est le début d’une aventure d’Église. Les premiers missionnaires sont venus de France. Adélaïde Morin, originaire de Saint-Norbert d’Athabaska, fut la première Canadienne à entrer chez les Sœurs Blanches et John Forbes, né à l’Île Perrot, fut le premier Père Blanc canadien.

Les Sœurs Blanches ont contribué à la fondation de 22 Congrégations religieuses féminines. Elles ont travaillé à l’éducation, aux soins infirmiers, à la pastorale et au développement. Les Pères Blancs ont fondé des paroisses, bâti des hôpitaux, des écoles techniques, des séminaires, ont écrit des dictionnaires, des grammaires, ont lancé des journaux, animé des groupes d’action catholique et se sont aussi investis dans la formation des prêtres et dans le développement.

Aujourd’hui, ces missionnaires, hommes et femmes, contribuent au rayonnement du monde africain dans notre société sous diverses formes : ils travaillent au dialogue entre les religions, s’investissent auprès des laissés pour compte, agissent à la solidarité et à l’entraide dans les diversités, et sont présents sous diverses autres formes d’engagement afin de contribuer au mieux-ensemble.

Au cœur du missionnaire retentit toujours cet appel à témoigner de Jésus-Christ. La mission n’est pas finie. Elle se présente sous des aspects nouveaux et appelle des réponses adaptées.

Informations :
Gilles Barrette Missionnaire d’Afrique
514-849-1167 #213
438 391-9015 (cell)
gilbar1945@yahoo.ca

Retour à la liste des nouvelles