TANZANIE

TANZANIE - Appel des Evêques en faveur de la préparation
des catéchistes à la protection des mineurs

Dar es Salaam (Agence Fides) – « Tous les catéchistes du pays doivent être formés en ce qui concerne la politique en matière de protection des mineurs telle qu’approuvée par les Evêques en 2017 » a déclaré le Directeur du Bureau des Services sociales de la Conférence épiscopale de Tanzanie, Jovin Riziki, dans son intervention durant les trois journées de rencontre organisées par le Secrétariat diocésain chargé des Catéchistes qui s’est conclu voici peu à Kurasini, Dar es Salaam. Une note de la Conférence épiscopale parvenue à Fides fait l’éloge des catéchistes « pour l’excellent travail qu’ils effectuent pour l’Eglise, en diffusant en particulier la religion parmi les enfants ». Le texte ajoute : « Il est de notre devoir de développer leurs capacités et de les informer sur la politique qui les protège de manière à ce qu’ils puissent toucher de nombreuses personnes et fournir une assistance adéquate aux enfants ».

En outre, poursuit Jovin Riziki, « le Ministère de la Santé est obligé de présenter le programme pour la protection des mineurs approuvé l’an dernier par les Evêques du pays qui devrait être appliqué par ceux qui oeuvrent à l’intérieur de l’Eglise catholique et par ceux qui travaillent dans les écoles et les orphelinats. Il faut les aider à informer les autres dans leurs Diocèses à propos de cette initiative des Evêques catholiques en Tanzanie ».

Au cours du séminaire, n’a pas manqué la référence aux violences à l’encontre des enfants – abus physiques, psychologiques, émotifs et sexuels – qui se répandent actuellement toujours davantage au sein des sociétés.

« La politique est claire : quiconque commet des abus sur des mineurs doit être puni. Parmi les recommandations des Evêques catholiques se trouve la demande d’institution d’un bureau au niveau national et diocésain de manière à ce que toutes les questions relatives aux abus sur des mineurs soient affrontées à fond. En outre – conclut Jovin Riziki – toutes les écoles devraient disposer d’un coordinateur chargé de la protection de l’enfance, pour identifier ceux qui abusent des mineurs et référer à la Paroisse ou au Coordinateur diocésain qui s’occupe de leur protection afin qu’ils affrontent le problème ».

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles