AFRIQUE

La miséricorde, source de la mission de l’Eglise en Afrique, selon un théologien africain

Kara (Agence Fides) – « La mission de l’Eglise naît de la miséricorde, de la compassion qui s’éprouve envers la réalité spirituelle et sociale des hommes. La miséricorde, selon sa signification étymologique, consiste à se laisser toucher par la misère des autres. L’histoire de l’Exode représente un cadre assez représentatif ». C’est ce qu’explique dans une réflexion envoyée à l’Agence Fides le Père Donald Zagore, théologien de la Société des Missions africaines, en motivant la présence et l’action de l’Eglise au sein de la réalité vaste et complexe du continent africain.

« Deux activités fondamentales caractérisent l’action de Dieu : la première est l’attention qu’il prête à la souffrance humaine. Il se laisse toucher par la misère de Son peuple, demeure bouleversé profondément par la souffrance qui est émotionnellement compatible avec l’expérience douloureuse dont l’homme fait l’expérience. Toutefois, Dieu ne se contente pas de sympathiser mais Il agit. Il sort de Soi-même et va à la rencontre de l’homme pour lui offrir la liberté de Son salut » souligne le Père Zagore.

« Le Christ, dans son action salvifique, fera de même – poursuit le religieux. Il demeure plein de compassion pour les pécheurs, les pauvres, pour les angoissés et tous ceux qui sont emprisonnés, physiquement, spirituellement et culturellement. Pour montrer combien souvent Son cœur est ému par la souffrance et la misère humaine, Il pleure la mort de son ami Lazare. Le Christ ne s’arrête pas simplement à l’aspect compassionnel mais Il agit. Il guérit les malades, nourrit les foules, ressuscite les morts, pardonne les péchés et annonce des années de bénédictions et de libération pour les prisonniers ». Cette perspective définit le visage de l’Eglise en Afrique qui, dans toutes ses composantes, est toujours proche de ceux qui souffrent afin de porter la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu.

« De cette perspective ressort l’essence fondamentale de l’activité missionnaire de l’Eglise qui consiste dans l’ouverture à l’Autre, dans le fait d’être touchés par les conditions de misère, de souffrances spirituelles, physiques et morales des hommes. L’Eglise en Afrique va vers les périphéries, elle passe les frontières, surmonte des obstacles climatiques et culturels pour offrir la liberté, la paix et la joie que seul l’Evangile du Christ proclamé et vécu avec zèle peut offrir pleinement ».

En analysant encore l’aspect missionnaire de l’Eglise, le Père Zagore déclare : « Une Eglise qui ne serait pas miséricordieuse ne pourrait être missionnaire dans la mesure où l’Eglise est missionnaire et miséricordieuse par nature. Nous ne pouvons pas dissocier la mission de la miséricorde. Mission et miséricorde sont constitutives de l’être de l’Eglise. La mission fondamentale de cette dernière est d’être un instrument de miséricorde pour l’humanité » conclut le prêtre.

Source : fides.org

Retour à la liste des nouvelles