Nos réalisations

Votre Aide Concrètement

Généreux bienfaiteurs,

Les Babemba disent: «Mpeniko amenshi, nwe!» - «Donnez-moi de l'eau que je boive!» En juin, les responsables de Twatasha Parish ont sollicité votre aide financière et, aujourd'hui, je désire vous remercier en leur nom, car vous avez contribué généreusement à leur projet d'avoir une eau de qualité et des toilettes. Je suis de retour de la Zambie depuis le début de juin et, malgré la distance, je reste toujours attaché à ces personnes si chaleureuses et généreuses, riches ou pauvres.

Votre réponse à l'appel des gens de Twatasha leur a donné la possibilité de lancer leur projet. Dès l'annonce de votre aide financière, ils ont engagé une compagnie spécialisée pour creuser des puits artésiens, ce qui a été fait vers la fin de septembre, meilleur temps pour creuser de bons puits en Zambie.

Je voudrais dire un grand merci à mes confrères Pères Blancs, Piet van Heijst et Félix Kamunenge, qui ont fait les démarches pour réaliser ce travail. Ils ont trouvé de l'eau à 55 mètres de profondeur. Il y a quelques jours, le Père Félix Kamunenge m’écrivait:

 « Bonjour Jacques, des salutations de Kitwe. Le travail de construction des toilettes va bon train. Présentement, je suis assis avec l'entrepreneur. Je suis confiant qu'ils vont faire un travail de qualité. Ce sont des personnes très motivées. Aujourd'hui, ils sont à ériger la tour du réservoir d'eau et, demain, la pompe du puits artésien. Merci à vous tous.»

Ce qui me plaît dans ce projet d'eau, c'est de voir le magnifique travail d’équipe des responsables de la communauté de Twatasha et des Pères Blancs. Je peux certifier ce que vous avez lu dans la Lettre aux amis, numéro 21 de juin 2013, est vrai : «Nous attestons que ce projet est en tout point ce que la communauté désire et ce dont elle a besoin.»

Soyez assurés que les Bena Twatasha vont toujours se souvenir de votre geste d'entraide. Tous les paroissiens (sans distinction de religion) en profiteront : pour des réunions, pour les jeunes qui se rencontrent ou qui font du sport, pour les 200 enfants démunis qui ont des cours dans certains des locaux de la paroisse. Inutile de dire qu'ils prient pour vous et, en leur nom, je vous dis en Bemba: «Mwabombeni», c’est-à-dire «Mission accomplie».

Jacques Bédard, M.Afr.