ngimg0

Dons en ligne

Online Donation

In English

En Español

Facebook

Centre Afrika

Le Centre Afrika représente une "maison" pour les Africains et pour toute personne s’intéressant au monde africain. Rendez-vous sur le site Centre Afrika

Promouvoir un clergé africain, une priorité pour le cardinal Lavigerie

 Tout au long de l’histoire des missions, l’Église a encouragé, comme étant une priorité, la préparation d’un clergé autochtone pour les pays nouvellement évangélisés. Dans l’histoire des missions modernes, on peut dire que le cardinal Lavigerie a été un des promoteurs les plus convaincus de ce choix apostolique : rendre les jeunes Églises pleinement elles-mêmes en leur offrant le plus vite possible des pasteurs, catéchistes ou prêtres, et des religieuses issus de leur propre sol.

ordination koumiDès son arrivée en Algérie comme nouvel évêque, en 1867, Lavigerie organisa un remarquable service d’accueil pour des centaines d’orphelins victimes de la grande sécheresse qui éprouvait alors le pays. Le plus grand nombre fut scolarisés, et parmi ces jeunes plusieurs demandèrent finalement à devenir chrétiens. Lavigerie songea alors à orienter quelques-uns d’entre eux vers le sacerdoce, convaincu qu’ils sauraient mieux qu’aucun missionnaire trouver les chemins pour témoigner de la foi et, peut-être, toucher le cœur de leurs compatriotes. Cette première initiative n’eut pas le succès espéré, mais quelques mois plus tard, en 1869, Mgr Lavigerie écrivait en parlant des enfants qui seraient pris en charge dans les missions en Afrique subsaharienne : « On pourra trouver parmi eux les éléments d’un clergé indigène qui, habitué au climat, en supportera facilement les conditions. C’est ainsi que tous les pays chrétiens sont arrivés à la foi et que l’on peut espérer, avec la grâce de Dieu, y ramener ce grand continent. » Lire l'article ici