Projet 46 - Un mur pour Diema

715 $ Amassés
189 jours restants

Projet 46 - Un mur pour Diema

Dans nos pays occidentaux, nous délimitons le terrain sur lequel notre maison est construite, en plantant une haie de cèdres, par exemple. Au Mali, en Afrique de l’Ouest, cette habitude existe depuis toujours : on y construit un mur de briques. C’est ce que le Père Alick Mwamba, un confrère zambien Père Blanc, propose pour l’église de Diema.

La vie de ma paroisse

Ma paroisse se situe dans la ville de Nioro du Sahel, au Mali, un des pays de l’Afrique de l’Ouest.  Elle est au nord-ouest de payas et se trouve à 450 km de la capitale Bamako.  Y vivent environ 330 000 habitants.  Nous avons deux saisons : la saison des pluies, de juillet à septembre, et la saison sèche, d’octobre à juin.  Pendant la saison sèche, le vent du désert, l’harmattan, dessèche la végétation et la température atteint souvent 46 oC à l’ombre.

 Presque toute l’activité économique est centrée autour de l’élevage.  Le cheptel est composé de bœufs, de moutons, de chèvres, d’ânes et de chevaux.  Pendant les trois mois de la pluie, les gens pratiquent un peu l’agriculture : le mil, le sorgho, le maïs et l’arachide.  Malgré cela, chaque année, il y a une crise alimentaire.

 Notre diocèse

 Vous savez sans doute que notre mission est vraiment au cœur de l’islam.  Au Mali 99% des habitants sont musulmans.  Les chrétiens font à peine 1% de la population.  Notre évêque, Mgr Jonas Dembele, est le pasteur d’un immense diocèse qui se nomme Kayes.  Ce qui est important de savoir, c’Est que ce diocèse a été érigé le 31 juillet 1963.  Il a une superficie de 120,760 km2 et compte environ 1, 311,000 habitants dont environ 7,000 sont baptisés.  Ce diocèse compte seulement 7 paroisses, avec 15 prêtres et 18 religieuses.  La paroisse Notre-Dame de Fatima de Nioro du Sahel a été fondée en 1960 par les Missionnaires d’Afrique.  D’Ailleurs, c’Est la seule paroisse que les Missionnaires d’Afrique tiennent dans ce diocèse.

 Pour vous expliquer l’étendue de notre paroisse, je vous donne le nom des 4 villes qui la constituent : Nioro du Sahel, Diema, Lattakaf et Nara.  L’église principale est à Nioro du Sahel.  Nous avons une église à Diema qui est située à 100 km.  Nous en avons deux autres : une à Lattakaf à 165 km et une autre à Nara à 425 km.  Celle de Diema, construite en 1990, est la plus proche.  Il y a environ 60 catholiques.  Chaque dimanche il y a au moins 40 personnes pour la messe.

Dans ce milieu, la mission de l’Église est de solidifier la foi des chrétiens.  En plus, notre mission s’intègre dans l’éducation par l’alphabétisation et la bibliothèque.  Nous croyons à la rencontre, au dialogue et au développement intégral des Maliens, peu importe la religion.

 

L’église de Diema

 En 2011, nous avons pu acquérir un terrain d’un hectare.  Alors nous y avons construit une chapelle et une maison pour le catéchiste.  Actuellement, nous voulons sécuriser la cour de l’église en construisant une clôture tout autour : c’est vraiment important!

 

 

 

Nos bâtiments ne sont plus en sécurité :

  •  Les bergers, conduisent régulièrement vaches, moutons, chèvres et ânes dans la cour de l’église pour brouter nos arbustes et les feuilles de nos arbres;
  • Plusieurs personnes viennent jeter leurs ordures au bord de la cour de l’église;
  • La ville grandit et il y a des gens qui viennent se construire autour de l’église.  S’il n’y a pas de mur pour délimiter notre terrain, il leur est facile de prendre possession du terrain;
  • Souvent, les chiens errants viennent attaquer, tuer et manger les volailles et les animaux du catéchiste : il a dû quitter pour trouver un logement au centre-ville.

     

     

     

    Notre communauté chrétienne

     Depuis l’an passé, nos chrétiens se cotisent en vue de résoudre ce problème du terrain.  Aujourd’hui, la somme s’élève à 110,000 FCFA, soit 240.00$  C’est minime et quasi insignifiant par rapport au travail à accomplir, mais c’est une petite communauté composée de 16 familles.  Certaines n’ont pas le moyen financier pour avoir trois repas par jour.  De même, les parents ne peuvent pas envoyer leurs enfants dans de bonnes écoles.  Je crois que leurs efforts pour avoir un mur protecteur est plus que louable.

     Notre projet, qui est encouragé par les missionnaires du Canada, est magnifique et témoigne de la force de l’Esprit-Saint au Mali.  Le coût total est de 14, 736,000 FCFA, soit 33,000.00$

     Nous vous proposons de nous aider à finaliser ce projet qui a une très grande importance pour notre communauté chrétienne.  Nos chrétiens savent que je vous ai écrit,  leur ayant parlé de votre générosité et de votre très grand esprit d’entraide.  Ils vous incluent dans leur prière du dimanche lors de la messe très animée et vivante.  Nos chrétiens et nous, Missionnaires d’Afrique, vous remercions pour l’attention que vous allez accorder à ce projet, sans doute un peu particulier pour vous.  Veuillez trouver l’expression de notre profonde gratitude.

 

 

 

 

 

Dernières nouvelles

Il n'y a présentement aucune nouvelle.

Merci de votre soutien!

Donateurs de cette campagne

Anonyme | 40.00$

Anonyme | 20.00$

Anonyme | 50.00$

Anonyme | 30.00$